Big Girls (VF-404 Comics)

Big Girls
Release Date
1 avril 2021
Scénario et dessin
Jason Howard
Editeur
404 Comics
Our Score
8.5

Fort de son expérience aux côtés de Warren Ellis sur Trees et Cemetery Beach, Jason Howard, artiste confirmé au trait vif et dynamique, s’est lancé dans le scénario avec ce Big Girls au pitch des plus intrigants et qui sort chez 404 Comics.

Un virus a transformé certains hommes en monstres géants déterminés à tout détruire. Les Big Girls, ces filles hautes de 90 mètres, dont le job est de tuer ces bêtes, sont le dernier rempart face à cette menace ultime !

Le récit imaginé par l’artiste américain offre un grand terrain de jeu graphique et scénaristique pour lui-même et le lecteur, qui n’est absolument pas déçu. L’histoire réserve son lot de rebondissements efficaces, des relations entre personnages qui s’appuient sur un passé exposé par petites touches, étoffant un univers riche et des moments où l’émotion affleure avec justesse.

Graphiquement, l’artiste prend un plaisir indéniable à dessiner cet univers en jouant sur les proportions. Les références affluent, qu’elles soient cinématographiques comme L’attaque de la femme de 50 pieds ou les films de Kaijus, ou qu’elles soient littéraires comme Les voyages de Gulliver dont Howard pastiche la scène où Gulliver se retrouve attachés par les Lilliputiens. Les scènes de bagarres sont légions et férocement dynamiques sous le crayon de Jason Howard.

Mais Jason Howard propose un second niveau de lecture à son histoire. Un arrière fond politique tapisse le récit avec une réflexion sur le pouvoir corrompu par les doctrines qui rendent perméable la frontière entre le bien et le mal. A travers le personnage d’Ember, la principale Big Girl, Jason Howard évoque la différence et la tolérance, en présentant un récit pas aussi manichéen qu’imaginé au début. C’est grâce à son empathie et à sa façon de se mettre à la place de ces monstres qu’elle les comprend et évolue. Jason Howard insère également un propos féministe en mettant en scène ces femmes géantes dégommant des hommes devenus des monstres violents – sous texte pas forcément subtil mais efficace.

Toutes ces pistes se trouvent néanmoins quelque peu court-circuitées par une fin un peu rapide qui laisse une place peut-être trop prépondérante à l’action et à la nécessité de clore son histoire. Jason Howard laisse toutefois une porte ouverte avec une fin qui offre une suite potentielle.

Au final, le lecteur qui vient pour un plaisir ludique comme celui qui vient chercher un peu plus de profondeur trouveront satisfaction.

L’édition de 404 Comics est très belle même si l’on regrettera l’absence de chapitrage, embêtant pour une série publiée à l’origine sous forme de singles mensuels.

Big Girls est un comic à la fois divertissant et intelligent qui trouve le juste équilibre entre plaisir et réflexion. Porté par une partie graphique vive et dynamique, l’univers imaginé par Jason Howard mériterait d’être davantage développé dans une suite que l’on espère !

8.5
Points forts
Plusieurs niveaux de lecture
Un contexte riche, plein de potentiel et ludique
Graphiquement nerveux et beau
Points faibles
Une fin d'arc un peu rapide
Pas de chapitrage