Green Lantern Corps – Tome 1 – Recharge (VF)

Green Lantern Corps - Tome 1
Release Date
8 juillet 2022
Scénario
Geoff Johns, Dave Gibbons, Keith Champagne, Patrick Gleason
Dessin
Patrick Gleason, Dave Gibbons, Tom Nguyen
Couleurs
Mosse Baumann
Editeur
Urban Comics
Our Score
9.5

La réputation du run de Geoff Johns sur Green Lantern est fameuse tant il a donné une nouvelle dimension à la franchise et au personnage d’Hal Jordan. Mais à la même époque, le même Geoff Johns épaulé de Dave Gibbons (le dessinateur de Watchmen !) se chargeaient de relancer l’équipe des Green Lantern avec la série Green Lantern Corps. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est aussi bon que le travail de Johns sur la série principale et que le plaisir est total ! A se demander pourquoi Urban Comics a attendu aussi longtemps pour proposer ce bijou de comic de super héros cosmiques !

Le duo de scénaristes relance le Corps avec la mini-série Recharge qui emprunte un format classique avec des recrutements, une mission et une solidarité naissante. Mais le savoir-faire des auteurs est redoutable ! La mise en place des nouveaux personnages avec un background étoffé et les affinités ou inimitiés entre membres du Corps sont remarquablement écrits. Et les auteurs installent Guy Gardner comme protagoniste principal, ce qui aurait pu être une idée casse-gueule. Mais c’est, au contraire, une réussite ! La caractère mal embouché du flic Terrien fut l’occasion d’une écriture parfois lourde. Johns et Gibbons parviennent à trouver un juste équilibre sans dénaturer la caractérisation du personnage.

Les nouveaux personnages acquièrent rapidement l’affection du lecteur. Soranik Natu, qui doit lutter avec ses démons intérieurs tant l’antagonisme entre son peuple et le Corps est fort, marque d’entrée. Vath Sarn et Isamot Kol sont deux nouveaux membres issus de deux peuples qui se font la guerre et qui vont devoir faire équipe. Là aussi, les scénaristes posent les bases d’une réflexion forte sur l’appartenance au Corps et aux sacrifices qu’elle implique.

Après cette mise en place rudement efficace, Johns laisse Gibbons seul aux commandes de la série régulière que ce dernier va mener d’une main de maitre ! Le scénariste – supplanté sur arc par Keith Champagne – construit tout un univers fait d’intrigues et sous intrigues qui se recoupent et de missions qui vont s’imbriquer pour mettre à jour une menace plus globale. Il poursuit le développement des personnages, fourmillant de nombreuses idées, et oppose les flics de l’espace à des vilains originaux. Soranik prend l’ampleur quand Kilowog  et Mogo deviennent des protagonistes de premier rang !

Toute la puissance de ces récits cosmiques tient également dans le dessin remarquable de Patrick Gleason qui se révèle particulièrement bon sur cet univers cosmique. Sa maitrise des designs, ses décors précis et fourmillant de détails, sa mise en page inventive participent grandement au plaisir du lecteur ! L’artiste est ponctuellement remplacé par Dave Gibbons et Tom NGuyen avec succès. L’ensemble est remarquablement colorisé Moose Baumann qui maintient le lecteur en terrain connu !

Ce premier tome de Green Lantern Corps se révèle épique, extrêmement divertissant et passionnant !

Ce premier tome de Green Lantern Corps est un régal d’aventures cosmiques  ! Vivement la suite !

9.5
Points forts
Epique, divertissant, passionnant
Une série qui façonne tout un univers
Des personnages travaillés
Une partie graphique globalement excellente