Nocterra – Tome 1 (VF)

Nocterra - Tome 1
Release Date
19 janvier 2022
Scénario
Scott Snyder
Dessin
Tony Daniel
Couleurs
Tomeu Morey
Editeur
Delcourt
Our Score
7.5

Scott Snyder est un scénariste clivant qui fait rarement l’unanimité ! Alors l’idée de se lancer dans une de ses séries se fait toujours avec méfiance. Son gout pour l’énorme et la volonté d’en faire toujours plus refroidit régulièrement. Nocterra, créée avec Tony Daniel, conserve une certaine mesure, ce qui en fait un des titres agréables du scénariste !

Il y a une dizaine d’années, le monde s’est retrouvé plongé dans une nuit sans fin ! L’astre solaire est toujours présent mais sa lumière n’est plus capable d’atteindre la Terre. Touchés par les Ténèbres, les survivants se transforment en créatures monstrueuses. Mais certains ont trouvé le moyen d’échapper à cette malédiction en utilisant des sources de lumière artificielle. Parmi eux Valentina « Val » Riggs. « Passeuse », au volant de son poids lourd, elle transporte biens et personnes au péril de sa vie.

Un récit efficace et divertissant qui pâtît d’un rythme irrégulier

L’idée du scénariste, liée à sa peur du noir étant enfant, se retrouve efficacement mise en forme dans ce premier tome qui expose à la fois le contexte apocalyptique et un noyau familial pourvoyeur d’émotions. Le lecteur se laisse aisément embarquer dans ce récit d’anticipation qui alterne action et développement de personnages avec un rythme toutefois assez irrégulier, ce qui provoque parfois des moments un peu longuets. Mais Nocterra tire sa force de ses personnages, en particulier Val, cette jeune femme qui, malgré ses failles, puise au fond d’elle-même pour faire face aux évènements. La relation  avec son frère malade sont bien écrites par un Scott Snyder qui trouve une belle justesse.

Le scénariste ponctue également son récit de rebondissements efficaces – bien que parfois faciles – qui relancent l’intrigue vers davantage de suspens ! On regrettera toutefois la tendance de Snyder à se montrer verbeux, ce qui n’accélère guère le rythme.

Un univers graphique inventif

Tony Daniel n’est pas pour rien dans le plaisir de lecture de Nocterra. Du pitch de Snyder, le dessinateur crée un univers graphique original qui touche tout autant à l’horrifique qu’à la SF ou au récit de course poursuite. Ses designs sont superbes, ses décors riches et détaillés et sa mise en page très efficace ! Tomeu Morey apporte ses couleurs scintillantes qui distillent de l’éclat dans ce sombre récit !

Malgré quelques défaut de rythme, Nocterra débute de façon très agréable à partir d’un pitch efficace superbement illustré par Tony Daniel et Tomeu Morey ! En route à la suite de la valeureuse Val ! 

7.5
Points forts
Une proposition de blockbuster bien mise en place
Un personnage principal bien caractérisé
La partie graphique très réussie
Points faibles
Un rythme irrégulier
Un poil verbeux