The Sixth Gun Tome 4 – Les frères de Penance (VF – Urban Comics)

Au cours de la mission visant à accompagner l’infâme général Hume jusqu’à sa dernière demeure, Drake Sinclair disparaît subitement sans laisser de trace. Dotée des pouvoirs surnaturels des revolvers, Becky Montcrief se lance alors à sa recherche. Un voyage en solitaire qui la mènera jusqu’aux portes de la petite ville de Penance, peuplée d’étranges habitants. (Contient : The Sixth Gun #18-24)

Côté scénario, c’est explosif! En effet, après un Tome 3 que j’avais perçu comme un tome de transition, place à l’action dans ce quatrième tome! Becky est à la recherche de Drake, et se montre plus bad-ass que jamais, ce qui lui donne ce petit truc qui lui manquait pour être vraiment intéressante et attachante. Il y a notamment un chapitre complètement sans paroles, qui laisse place au dessin et surtout à l’action, et dans lequel Becky est incroyable et n’hésite pas à se retrousser les manches pour faire le ménage.

Ce tome 4 d’une manière générale est centré sur Drake et Becky, permet un bon développement de la jeune femme et est l’occasion d’en découvrir un peu plus sur le personnage de Sinclair, avec notamment une révélation en fin de cinquième chapitre (The Sixth Gun #23 donc) qui risque d’avoir des conséquences, tout comme ce qui nous est présenté dans le chapitre suivant (le dernier de ce tome) qui nous permet de retrouver un Kirby Hall remonté et motivé comme jamais, et nous promet du très bon pour la suite!

Côté dessins, c’est du bon boulot que nous propose Brian Hurtt, qui signe des dessins meilleurs à chaque tome, et dont j’apprécie de plus en plus le style. Cependant, j’ai regretté que le découpage du chapitre sans dialogues soit aussi peu original. C’est rythmé, certes, mais c’est loin d’être fou, et l’épisode aurait mérité d’être plus spectaculaire et de bénéficier d’une mise en page plus dynamique, moins conventionnelle. Un petit brin de folie en somme…

Côté éditorial, c’est très propre, un bel objet, un rappel de l’histoire via la présentation des personnages au début, une galerie de couvertures en fin de volume, et la bio des artistes. Rien à redire.

En bref, The Sixth Gun continue sur sa lancée, avec un scénario de plus en plus riche, un univers qui se développe encore, et des personnages qui bénéficient de chaque tome pour gagner en profondeur et en intérêt. L’attente jusqu’au Tome 5 s’annonce longue…

Pour vous procurer les albums de la série The Sixth Gun (Urban Comics), c’est par ici:

TOME 1                     TOME 2                     TOME 3

TOME 4                      TOME 5