[Focus] La Jeunesse de Picsou (10/12)

Episode #10: L’envahisseur de Fort Donaldville

Ce dixième épisode de la saga porte la référénce INDUCKS noD 93227 et a été publié par Egmont sous le titre Slaget om Fort Andeby. Le titre en anglais est The Invader Of Fort Duckburg et sa publication dans cette langue date du magazine Uncle Scrooge #294 en octobre 1995. En France, c’est dans Picsou Magazine #285 d’octobre 1995 que l’on retrouve cette histoire pour la première fois..

Balthazar Picsou décide de fonder son empire financier. Il part donc s’installer avec ses sœurs, Hortense et Matilda, sur une des terres qu’il a acquises dans le Calisota, près de Fort Donaldville. Un accident de voiture provoque sa rencontre avec les Ducks (ceux qui semblent être les parents de Gontran et de Donald).

En haut de la colline Killmotor, Fort Donaldville tombe en ruine et sert de refuge aux Castors Juniors, que Picsou met dehors. Ces derniers préviennent alors Washington d’une menace militaire à venir, et le président décide d’attaquer le Fort.

Pendant ce temps, Picsou part chercher ses tonneaux d’or qu’il transporte sur la rivière Tulebug. Les Rapetou croisent par hasard la route de Balthazar et décident de le suivre à Fort Donaldville où ils découvrent les barils d’or dans lesquels Picsou “prend son bain”. Ils font alors Picsou et ses sœurs prisonniers.

C’est à ce moment que le Fort est attaqué par les forces américaines, mais Hortense, les repousse. L’ensemble de la cavalerie bat alors en retraite sauf le président qui provoque Picsou en duel. Mais une fois face à face il s’avère que le président et Picsou s’étaient déjà rencontré dans le Dakota. Les Rapetou sont alors arrêtés par le président qui, le soir même, campe avec Picsou au sommet du fort. Six mois plus tard un coffre de 300 m3 (quasiment vide) est construit au même endroit, et Donaldville commence à s’agrandir

Cet épisode vient contrer la vision européenne de la ralation entre Picsou et Grand-Mère Donald, qui sont frères et soeurs dans nombre de versions européennes des histoires de Picsou. Cela n’a jamais été le cas dans les comics américains, et cet épisode met les choses au point: les deux ne se connaissent pas.

Cet épisode ne se déroule que sur environ deux journée de la vie de Picsou, contrairement à certains des précédents, qui s’étalent sur des années. Pourtant, c’est un des épisodes les plus mouvementés, où il se passe le plus de choses. Et les plus intéressants aussi.

L’aventure dans la jeunesse de Picsou arrive bientôt à sa conclusion, plus que deux épisodes à traiter au sein de ce focus fleuve. La série en vaut largement la peine, la fin continuera de le prouver!