Batman Tome 3 : Le Deuil de la Famille (VF – Urban Comics)

Nous sommes ici dans le tome 3 de la collection DC Renaissance avec Scott Synder et Greg Capullo respectivement au scénario et aux dessins. Dans les deux premiers tomes, on voit Batman affronter la légendaire Cour des Hiboux. Ce combat s’étale sur deux excellents tomes où l’on nous plonge dans les mythes entourant la construction de Gotham et donc par la même occasion une partie du passé de Bruce Wayne. Pour ce tome 3, on est de retour dans le présent et au calme. Enfin c’est ce que l’on croit mais il y a bien vite des « signes » comme un flux de fleuve qui s’inverse ou la naissance d’un lion à deux têtes qui ne trompent pas…

En effet, Batman va voir revenir un de ses plus anciens ennemis qui s’était fait oublié : Le Joker ! Après plus d’un an d’absence, le meilleur ennemi de Batman est de retour à Gotham avec un plan des plus machiavélique. Comme nous le dit la quatrième de couverture :

 

« Cette fois-ci le Clown Prince du Crime est décidé à détruire non seulement le Chevalier Noir, mais également tous les associés qui gravitent autour, à commencer par Alfred, son fidèle serviteur … »

 

On entre petit à petit dans la folie du Joker. Le tome est construit comme les cercles de l’Enfer : le Joker frappe d’abord large sur la police de Gotham et James Gordon pour se rapprocher de plus en plus de Batman et de la Bat-Family jusqu’au bouquet final entre les deux protagonistes.

Le scénario est bien ficelé car la résolution n’est pas si évidente que ça. Tout le long du tome, l’avantage passe du Joker à Batman ou de Batman au Joker. On est tenu en haleine jusqu’aux dernières pages de conclusion. Et ce suspens ne tient pas seulement à l’issue du combat entre les deux mais aussi à la menace que fait planer le Joker sur toute la Bat-Family : il nous annonce savoir qui se cache sous les masques ! Il est intéressant de voir en scène toute la Bat-Family d’un seul coup. On retrouve Robin, Nightwing, Red Hood, Red Robin et Batgirl. Cela permet d’exploiter les différentes dynamiques et les relations qu’ils peuvent entretenir avec Batman. Des questions de confiance sont soulevées …

Il y a bien sur la relation entre le Joker et Batman qui est au centre de l’œuvre de Synder. Petit à petit, on comprend d’ou vient cette « alchimie » entre les deux hommes. Synder s’intéresse également à la psychologie et les motivations du Joker dans ce tome 3. Bien sur, nous n’avons que le point de vue de Batman sur la question mais pour les accros aux «origines » ou à la psychologie des personnes, c’est un tome à absolument lire pour en savoir plus sur la relation pas très saine qui existe entre les deux individus.

Mais il n’y a pas que la Bat-Family qui est entrainé dans la folie meurtrière du Joker ! Ce tome est aussi l’occasion de voir (ou revoir) certains des super-vilains les plus emblématiques de l’univers Batman. En effet, un détour est fait par le célèbre asile d’Arkham où sont enfermés des patients encore plus célèbres comme le Sphinx, Double Face, le Pingouin …

C’est donc réellement une plongée totalement en immersion que nous offre Synder et Capullo avec ce tome 3 « Le Deuil de la Famille ». Ca en fait un tome assez dense. Il m’a fallu plusieurs jours pour le lire car autant au niveau scénario qu’au niveau graphisme, ce n’est pas une œuvre reposante. Ne rentre pas dans l’imaginaire du Joker qui veut !

Et vous, avez-vous lu Le Deuil de la Famille ? Si oui, qu’en avez-vous pensé? N’hésitez pas à commenter et à laisser votre note en cliquant sur les étoiles juste en dessous de ma note, en début d’article !