Ghost Tome 1 (VF – Glénat Comics)

Fiche technique

Scénariste: Kelly Sue DeConnick

Dessinateur: Phil Noto

Glénat Comics – Cartonné – 144 pages – 15,50€

Disponible depuis le 30/09/2015

Présentation de l’album par Glénat Comics:

Lorsqu’une femme enquête sur sa propre mort…

Une nuit chaude au cimetière Resurrection de Chicago, les enquêteurs de l’étrange Vaughn et Tommy invoquent accidentellement une magnifique femme à l’apparence fantomatique. Nom de code : « Ghost ». En réalité, il s’agit d’une créature amnésique qui cherche à comprendre les circonstances de sa mort. Avec ces deux bras cassés comme acolytes, elle décide alors de mener une enquête qui lui fera découvrir les dessous troubles de Chicago, une ville gangrénée par la corruption politique et la science démoniste… tout un programme !

Ghost est le reboot d’une série des années 1990 orchestré par la talentueuse Kelly Sue Deconnick (Pretty Deadly). Un récit irrévérencieux et drôle à plusieurs niveaux de lecture et une héroïne forte mis en scène par le dessin délicat d’inspiration Art-Déco de Phil Noto.

Bonus ultime : cette édition française bénéficie d’une couverture exclusive – totalement inédite aux USA – réalisée par Adam Hugues, dessinateur de la série originale et star incontestée du « good girl art » de la galaxie comics !


Tout finit par arriver. Tout. La preuve avec ce premier volume de Ghost, qui est le premier travail de Kelly Sue Deconnick que j’apprécie. Sa Captain Marvel me fait une peine incroyable, son Pretty Deadly est pour moi d’un ennui total et très surestimé, et je ne parlerai pas de Bitch Planet, dont le premier numéro m’est tombé des mains. Il y a des scénaristes comme ça, avec lesquels ça ne passe pas, et d’autres que l’on adore quoi qu’ils fassent. Kelly Sue Deconnick est de la première catégorie pour moi. Ou plutôt était. Car ce premier tome de Ghost est une vraie surprise, et une bonne, pour une fois avec cette scénariste.

Son personnage principal, cette jeune femme fantôme, a ce qu’il faut de mystérieux, de folie et de personnalité pour me donner envie de suivre son histoire dès le début, et remettre en place avec elle les pièces du puzzle qu’est son identité. Elle est servie par des dialogues assez efficaces et par un casting autour d’elle assez intéressant, bien que parfois stéréotypé. J’ai également apprécié que le scénario ne soit pas étiré de manière déraisonnable, mais au contraire résolve finalement assez vite le problème de l’identité, pour nous plonger dans un univers et une intrigue beaucoup plus vastes que ce que le début nous laissait entrevoir. Le ton parfois décalé, souvent drôle, et la plupart du temps piquant rend service au personnage de “Ghost”, qui, si elle a perdu tout souvenir de son identité, n’est pas pour autant une femme faible et vulnérable, bien au contraire.

Ne nous y trompons pas cependant, rien dans tout cela ne va changer la face du monde et devenir une pierre angulaire des comics. Mais il y a en tout cas largement de quoi passer un moment plaisant, suffisamment entraînant pour qu’on se surprenne à faire par moments quelques hypothèses sur certains mystères. Il faut dire également que Phil Noto signe un bon boulot et nous rend le voyage fort plaisant à regarder.

Pour ce qui est de l’édition, Glénat nous a habitué maintenant à sortir le grand jeu pour certaines de ses séries, et c’est le cas pour Ghost, qui a droit à une couverture de Monsieur Adam Hughes, spécialement réalisée pour cette édition française, et dont l’artiste lui-même nous explique le processus de création en fin de volume. Il nous livre au passage quelques confidences sur le personnage de Ghost, dont il a dessiné la série originale.

Ne boudons donc pas notre plaisir, ce Ghost Tome 1 risque même d’en posséder quelques uns parmi vous!

Pour découvrir et commander Ghost Tome 1, c’est par ici:

Ghost