Spider-Man #4 (04/2015) ((VF – Panini Comics)

Edge of Spider-Verse : Prélude (1/2)
Peter Parker sera-t-il capable d’empêcher la Chatte Noire de révéler sa véritable identité en direct à la télé ? Quant au Spider-Man supérieur, il continue son combat pour sauver d’autres Spider-Men des griffes de Morlun. Plus Spider-Man 2099, New Warriors et Superior Foes of Spider-Man. Par Slott, Ramos, Camuncoli, Gage, Kubert, Yost, Roche, Spencer, Lieber, David et Sliney.
(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man (2014) 6 ; Superior Spider-Man 32(II), 33(I) ; Spider-Man 2099 (2014) 4 ; New Warriors (2014) 5 ; Superior Foes of Spider-Man 15)

[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””]

[accordion title=”Amazing Spider-Man”]

Fin du premier arc pour cette nouvelle mouture d’Amazing Spider-Man. Nous avions laissé Spidey en mauvaise posture le mois dernier, puisqu’il était prêt à être démasqué en direct à la télé, devant un Jameson exultant comme jamais. C’était sans compter sur un retournement de situation à peine tiré par les cheveux (un peu comme la conclusion de cet arc d’ailleurs). Un épisode qui se laisse lire mais durant lequel on se demande où peut bien vouloir en venir Dan Slott avec cet arc pas très inspiré, où l’utilisation de la Chatte Noire et d’Electro, l’arrivée de Silk (qui n’a aucun intérêt à part celui d’offrir un détartrage permanent à Peter) et le rétablissement de Peter sous le costume donnent plus l’impression d’un étrange gloubiboulga que d’une grande histoire de Spidey. Espérons que Spider-Verse redonne des couleurs au Tisseur…

[/accordion]

[accordion title=”Superior Spider-Man”]

Une première histoire courte scénarisée par Christos Gage nous emmène sur la Terre-8351 où l’on découvre le Spider-Man Assassin pourchassé par le mystérieux “chasseur” qui semble en vouloir aux araignées dans tout le multivers. Le Superior Spider-Man volera à sa rescousse et le convaincra de rejoindre son équipe de Spideys de différentes Terres, que l’on retrouve dans la seconde histoire, scénarisée par Dan Slott, et beaucoup moins anecdotique, puisqu’on en apprend plus sur Karn (c’est le nom du “chasseur”), ses motivations, et surtout sa puisance inquiétante. Dan Slott aime Otto-Spidey, et ça se sent. Le scénario est très bien ficelé, les dialogues percutants, et l’association des différents Spider-Men fonctionne très bien. De quoi donner envie de découvrir Spider-Verse!

[/accordion]

[accordion title=”Spider-Man 2099″]

Peter David est génial, on ne le dira jamais assez, et sa conclusion de son premier arc sur cette nouvelle mouture de Spider-Man 2099 est à la hauteur des 4 épisodes précédents: au top! Miguel vit donc la fin de sa première aventure depuis qu’il est coincé dans le présent de la Terre-616, et cette fin aura permis de poser le cadre pour une série qui s’annonce géniale, peuplée de personnages aussi intéressants que bien développés. Non content de proposer un scénario rythmé et bien construit, Peter David s’appuie également sur la continuité et place de nombreuses références aux événements récents ou non de l’univers de Spider-Man. Nous avons donc, ce qui est rare, la réelle impression de lire une série insérée dans un univers, et qui ne l’ignore pas, bien au contraire! Will Sliney réalise quant à lui une belle prestation aux dessins. Vite, la suite! Mon coup de coeur du mag (comme chaque mois ou presque)!

[/accordion]

[accordion title=”New Warriors”]

Christopher Yost bataille pour rendre cette série intéressante, et propose des dialogues franchement excellents par moments, et plein de répliques qui font mouche. Mais voilà, ça ne prend pas. Impossible pour mois de m’attacher à cette équipe faite de bric et de broc, et composée de membres qui n’ont pas l’air d’avoir plus envie d’être ensemble que moi de les lire ensemble. Le scénario est poussif, les interactions entre les membres de l’équipe des New Warriors n’ont rien d’original, et sont même parfois franchement carricaturales. En bref, ça ne prend pas.

[/accordion]

[accordion title=”Superior Foes of Spider-Man”]

Comme si les New Warriors ne suffisaient pas, il fallait que le mag se conclue par cet épisode de Superior Foes of Spider-Man par Nick Spencer et Steve Lieber, pour bien finir de détruire le bon moment passé avec la première moitié du mag. Cette série ne m’a jamais fait rire, alors que sa réputation indiquait tout le contraire, et je ne l’ai jamais trouvé intéressante. Pourtant, à chaque numéro, je fais l’effort d’essayer, mais non, le mag me tombe des mains, et c’est toujours pareil, je ne passe pas la moitié de l’épisode. D’un ennui mortel, et sans intérêt pour moi.

[/accordion]

[accordion title=”Editorial”]

Le strict minimum ce mois-ci, et même moins que ça! Pas de couvertures du tout dans ce numéro (mais pas de publicité non plus, ce qui rend la chose plus acceptable, toute la place étant prise par les pages de comics), pas de focus sur un personnage, ni de courrier des lecteurs. En fait, seulement le petit édito en début de mag pour resituer le contexte des séries, et la page en fin de numéro pour faire le bilan et ouvrir un peu sur l’avenir de l’univers Spider-Man. Un peu léger, mais comme je disais, pas de pubs, rien que du comics dans ce numéro.

[/accordion][/accordions]