Fire Power – Tome 1 (VF-Delcourt)

Fire power - tome 1
Release Date
21 octobre 2020
Scénario
Robert Kirkman
Dessins
Chris Samnee
Couleurs
Matt Wilson
Editeur
Delcourt
Our Score
7

Robert Kirkman est, depuis quelques années, le spécialiste des évènements surprises. Après un Die! Die! Die! déboulant en catmini, un Walking Dead achevé sans prévenir, un Oblivion Song sorti simultanément en tp et single, voici Fire Power qui présente un prologue en tp avant une sortie single. Mais ce qui surprend le lecteur, c’est également le thème de cette nouvelle série : art martial et maitrise du feu. Plutôt éloigné des classiques du comics et des précédentes idées du scénariste. Mais c’est aussi pour ses prises de risque qu’il séduit. Et pour cette série, il s’associe avec un dessinateur hors norme : Chris Samnee et un coloriste non moins fameux : Matt Wilson.

Le voyage d’Owen Johnson en Chine, pour en savoir plus sur ses parents biologiques, le mène  finalement à un mystérieux temple Shaolin. Les élèves y étudient afin de redécouvrir l’art perdu de lancer des boules de feu. Ce pouvoir sera bientôt nécessaire pour sauver le monde. Owen Johnson sera-t-il la première personne en mille ans à maitriser le pouvoir du feu ?

De ce scénario, Robert Kirkman titre un prologue à sa série très divertissant, bien que peut-être un peu long. L’écriture de l’Américain est vive et dynamique, mêlant plutôt subtilement action, humour et émotion. Le lecteur suit avec plaisir les aventures d’Owen dans ce temple Shaolin même si le déroulé de l’histoire et les ressorts utilisés ne surprennent guère. Les conflits entre apprentis, la romance contrariée, les secrets, l’affrontement final, autant d’idées déjà vues. L’amateur du genre y verra une multiplicité de références mais l’ensemble ne parvient pas toutefois à dépasser le côté clin d’oeil pour en faire autre chose. Robert Kirkman s’appuie néanmoins sur un Chris Samnee de haute volée dont le story-telling, toujours aussi redoutable, permet une lecture ultra fluide et finalement agréable. Son trait un peu rond, sa mise en page très dynamique, son travail sur les ombres sont complétés par les douces et sublimes couleurs de Matt Wilson

A l’instar d’un Invincible, aux débuts balisés, qui deviendra par la suite la meilleure série super-héroïque de son époque, on espère que l’épilogue prometteur soit annonciateur d’une suite surprenante et inoubliable !

Ce tome 1 de Fire Power se révèle agréable tout en restant trop balisé dans ses ressorts narratifs. S’appuyant sur une superbe partie graphique de Chris Samnee et Matt Wilson, Robert Kirkman parvient toutefois à proposer une lecture fluide qui se clôt sur un épilogue qui laisse espérer que la série connaisse le même destin que Invincible ou Walkind Dead.
7
Points forts
Le retournement final
Chris Samnee
Divertissant
Points faibles
Très classique dans son déroulé et ses ressorts
Peut-être un peu long pour un prologue