On a testé la nouvelle collection Urban Nomad

Depuis des mois, le marché français du comicbook souffre, c’est un secret pour personne. Les éditeurs se creusent la tête et s’arrache les cheveux afin de pouvoir se développer davantage pour certains ou encore ne serait-ce que survivre à moyen terme pour d’autres. Urban Comics – l’un des éditeurs à l’assise la moins inconfortable – est le premier à dégainer en créant un tout nouveau format visant à faire découvrir à une nouvelle catégorie de lecteurs quelques classiques de son catalogue. Si les initiatives de comics à prix modérés ne sont pas nouvelles, elles ont toujours été consacrées aux Super-héros et dans des éditions moins qualitatives. Urban Comics ouvre ici largement son catalogue ! L’éditeur nous a envoyé deux titres – Flashpoint et Watchmen -, ce qui nous a permis de tester le produit !

Un confort de lecture des plus agréables

La collection Urban Nomad propose donc un nouveau format aux dimensions intermédiaires 21.5 cm x 14.5 cm, entre le comicbook traditionnel et le format livre de poche, à la couverture « semi-souple » et à rabats. La prise en main est très agréable, même pour un « gros » volume comme Watchmen – 400 pages – et la finition est apparue très bonne sur les deux volumes testés. La réduction de taille par rapport aux œuvres originellement publiées par Urban Comics entraine évidemment une réduction du lettrage. Si l’on excepte quelques extraits de journaux et articles présents dans Watchmen où la taille de police fera peut-être souffrir quelques vieux yeux usés, le confort de lecture des textes est très bon.

De l’édito encore et toujours et des prix modérés et adaptés à la pagination

Comme dans la majorité de ses publications, l’éditeur propose un travail éditorial de remise en contexte avec des préfaces et des guides de lecture judicieux. Les rabats permettent également de livrer la bio des auteurs !

Urban Nomad fixe des prix allant de 5,90 € ( pour entre 128 et 225 pages environ) à 9,90 € (pour 400 pages environ), tout à fait raisonnables en regard du contenu proposé et des couts actuels de fabrication.

Une sélection éclectique et de qualité

Tout autant que la qualité du produit, la sélection des titres marque la volonté d’Urban Comics d’ouvrir les lecteurs à des univers variés et qualitatifs. Voici un rapide tour d’horizon des titres proposés…

Watchmen – 9,90 € – 416 pages – Watchmen est le chef d’œuvre incontestable de cette première salve de publications. La création d’Alan Moore et Dave Gibbons a révolutionné le medium et le regard porté sur les super-héros. Si vous devez n’en prendre qu’un, c’est celui-ci !

 

 

Transmetropolitan – tomes 1 & 2 – 7,90 € – 304 et 320 pages – Transmetropolitan est la série emblématique de Warren Ellis et Darick Robertson. Son personnage principal, Spider Jerusalem reste dans l’esprit des lecteurs par son irrévérence dans son combat contre la corruption et les injustices. Acide et brutal mais incontournable !

 

Fables – Tomes 1 & 2 – 9,90 € – 400 et 416 pages – Fables est une série de Fantasy d’une immense richesse signée Bill Willingham. L’auteur emmène son lecteur dans des univers variés et fascinants. Si l’intérêt peut fluctuer selon les arcs, compte tenu de la longueur de la série ( plus de 150 épisodes), Fables possède une vraie singularité à même de séduire de nombreux lecteurs.

 

Flashpoint – 5,90 € – 176 pages – L’Event qui a fait basculer l’univers DC Comics vers les New 52 en 2012 est une mini-série divertissante qui ravira les fans de Flash et les amoureux de continuité tant Geoff Johns utilise de nombreux éléments de l’univers. En revanche, pour le néophyte, l’accroche ne sera pas aisée…mais l’univers DC Comics est tout sauf simple, de toute façon…

 

Batman – La cour des Hiboux – Tomes 1 & 2 – 5,90 € – 176 pages – Premier arc du long run de Scott Snyder sur le Chevalier Noir, c’est sans aucun doute aussi son meilleur ! Un ton en-dessous de son travail sur Black Mirror, La cour des Hiboux est toutefois un vrai bon récit sur Batman, même si la deuxième partie baisse en qualité. Et Greg Capullo est en grande forme !

 

Killing  Joke & L’homme qui rit – 5,90 € – 128 pages – Killing Joke est un récit marquant par la définition du Joker qu’il donne et les conséquences qu’il a eu sur l’univers de Batman. Et puis Brian Bolland aux dessins, quoi ! L’homme qui rit est un honnête récit de Ed Burbaker et Doug Mankhe, là aussi sur le Joker, mais on est loin du premier cité. 

 

Batman White Knight – 5,90 € – 224 pages – Il y a les fans inconditionnels de l’univers alternatif de Sean Murphy et ceux que ça laisse froid. L’auteur aime en faire toujours un peu plus mais certaines de ses caractérisations – notamment celle d’Harley Quinn – sont bien meilleures que celles de l’univers classique. Avis partagés donc. A vous de vous faire le vôtre !

*

Par la variété et la qualité globale des titres proposés, ainsi que par la qualité du produit, Urban Nomad devrait permettre d’attirer de nouveaux lecteurs mais aussi de permettre à certains lecteurs déjà acquis à la cause de la bande dessinée américaine de se lancer dans des séries qui leur étaient interdites au préalable en raison de prix trop élevés. Un pari éditorial réussi qu’il faut désormais convertir en réussite commerciale, en attendant la deuxième vague à l’hiver !