Sex Criminals Tome 3 (VF – Glénat Comics)

Présentation:

Scénario : Matt Fraction
Dessins : Chip Zdarsky
224 pages – 19,95€ – Sorti le 22/06/2016
À plusieurs, c’est toujours meilleur !
Jon et Suzie ont un don : quand ils ont un orgasme, le temps s’arrête. Et, contrairement à ce qu’ils pensaient, ils ne sont pas les seuls à jouir de ce pouvoir… Outre la police du sexe qui les traque sans relâche, ils ont mis la main sur un fichier recensant d’autres marginaux qui, comme eux, stoppent le temps à plus ou moins bon escient. Grâce à la star du porno Jazmine St. Cocaine, ils ont surtout découvert que ce pouvoir ne se manifeste pas de la même manière chez tout le monde. Et pourquoi ne pas rassembler tous ces membres et monter un gang-b… une ligue de justiciers du sexe ?
Les trublions Matt Fraction et Chip Zdarsky sont en grande forme pour ce nouvel arc de la série phénomène Sex Criminals. Humour, aventure, héroïsme ordinaire et érotisme extraordinaire sont toujours au rendez-vous dans cette fable drôle et moderne unanimement plébiscitée des deux côtés de l’Atlantique !

Côté scénario, Matt Fraction lâche les chevaux! Les deux premiers tomes étaient déjà riches en dialogues hauts en couleurs, en références et blagues méta, et n’hésitaient pas à casser le quatrième mur à coups de Post-it (on se souvient notamment du grand moment de la chanson de Queen dans le premier volume), mais l’auteur, et sans doute le tandem, tant il paraît évident que la série est à certains moments plus une co-écriture du tandem Fraction-Zdarsky qu’une écriture de Fraction seul, va encore plus loin cette fois! Il n’y a plus aucune limite à l’imagination débordante du scénario, les dialogues sont plus percutants et spontanés que jamais, et les personnages de mieux en mieux développés. Je me suis surpris à rire aux larmes (ce qui est très rare quand je lis) à l’apparition de l’Ange du foutre, créature dont on ne veut surtout pas connaître la provenance dans l’esprit du scénariste, et face à l’enchainement de gags désopilants qui suivent l’entrée en scène de la créature. L’humour est omniprésent, mais, et c’est depuis le début de l’aventure Sex Criminals le plus gros point fort de l’écriture, les personnages et l’histoire sont toujours aussi touchants, sensibles, et poétiques. Ce qui relève de la prouesse quand on va aussi loin dans l’humour, le second degré, et le trash. Parce que oui, ce troisième tome est le plus “trash” et le plus osé des trois. Vous voulez des démons-godemichés, des partouzes, de la nudité frontale, des pénis qui scintillent? Vous aurez tout ça, et même plus! Et si ce tome est le plus osé, il est aussi le plus enthousiasmant, et, oui, le plus jouissif!

Côté dessins, Chip Zdarsky lâche les chevaux lui aussi, et sa folie envahit chaque planche, chaque case même. Tout est bien mis en scène, le découpage est impeccable, et le dessin inimitable de Zdarsky est à la fois rempli de la folie puisée dans l’histoire, et poétique, pour être parfois simplement beau. Le travail de colorisation est à souligner tout autant que le style des dessins, tant il est bluffant.

Côté édition, Glénat Comics aime Sex Criminals, et le montre en lui offrant un somptueux écrin, et en garnissant la fin du livre de bonus nombreux, passionnants, et totalement dans l’esprit délirant de la lecture que l’on vient de faire. Le seul bémol, et je le regrette à chaque sortie de la série, est le prix, 19,95€, qui ne permettra pas à tout le monde de pouvoir accéder à cette pépite des comics de notre époque.

En bref, Matt et Chip, complètement débridés, galopent vers l’excellence et tiennent la corde pour devenir l’étalon des duos déjantés. Si la troisième fois est la meilleure, on ne peut qu’être pressés de se retrouver à quatre!

Et vous? Avez-vous lu Sex Criminals Tome 3? Qu’en avez-vous pensé? N’hésitez pas à donner votre note à cet album, et à laisser votre avis en commentaires!