Silver Coin – Tome 3 (VF)

Silver Coin - Tome 3
Date de Sortie
3 mai 2024
Scénario
James Tynion IV, Stephanie Phillips, Johnnie Christmas, Pornsak Pichetshote, Michael Walsh
Dessin et couleurs
Michael Walsh
Editeur
Huginn & Muninn
La note de ComicStories
7

Silver Coin revient pour un troisième volume qui sera, pour le moment, le dernier, Michael Walsh ayant mis la série en pause sans donner une éventuelle date de retour.

Comme les deux précédents, ce tome contient du bon et du moins bon, essentiellement en raison de la qualité des histoires proposées par les scénaristes de passage. On retrouve ici James Tynion IV, Stephanie Phillips, Johnnie Christmas et Pornsak Pichetshote, ainsi que le créateur de la série.

La bouffe et la guerre…

James Tynion IV ouvre le bal avec un récit qui se déroule dans un restaurant déserté par ses clients. Leur retour tant espéré ne va pas vraiment se dérouler comme prévu…C’est sans doute la meilleure histoire autant dans la montée du suspens que dans l’écriture des personnages. Stéphanie Phillips envoie ensuite des soldats dans les Alpes où la peur va les entrainer dans un engrenage infernal. Classique mais efficace.

Une naissance qui tourne mal et la Covid…

On entre ensuite dans le ventre mou du tome avec deux histoires un peu confuses malgré une utilisation de l’horreur efficace. On y croise un bébé qui ne plaisante pas et un récit qui se déroule dans la période de la Covid avec les tensions qui l’accompagnent. On déplorera que, dans les deux récits, l’influence de la pièce soit identique à celle de l’histoire de Stephanie Phillips, ce qui entraine un sentiment de répétition.

Enfin, comme d’habitude, Michael Walsh  clôt l’aventure avec une histoire qui tente de développer la mythologie de la pièce. Il le fait plutôt bien ici, tout en reliant son récit à celui de James Tynion IV.

Graphiquement, l’artiste remplit aisément le contrat de l’horreur, comme à chaque fois, avec des ambiances remarquablement rendues et une gestion impeccable des moments forts.

Un troisième volume dans la droite ligne des précédents avec des ambiances réussies et des récits plus ou moins efficaces. Une série anthologique d’horreur agréable à défaut d’être géniale. 

Points forts
Des ambiances bien rendues
Une partie graphique impeccable
Points faibles
Des histoires à la qualité aléatoire
Un sentiment de répétition sur plusieurs récits
7