X-O Manowar – tome 2 (VF-Bliss Editions)

X-O Manowar - Tome 2
Release Date
5 octobre 2018
Scénario
Matt Kindt
Dessins
Clayton Crain, Renato Guedes, Ariel Olivetti, Ryan Bodenheim
Editeur
Bliss Editions
Our Score
9

Après un tome 1 magistral qui a permis un brillant relaunch d’X-O Manowar, Matt Kindt va nous conter la suite des aventures d’Aric de Dacie, désormais Empereur de Gorin ! Le scénariste a remodelé le personnage en imaginant son ascension de soldat à général après qu’il ait quitté la Terre. Associé à des dessinateurs de talent, la claque fut immense. Il retrouve plusieurs artistes sur ce nouveau tome qui va de nouveau prouver que X-O Manowar est l’un des meilleurs personnages de l’univers Valiant

Gérer une planète constituée de trois peuplades qui se font la guerre depuis toujours n’est pas simple d’autant que l’armure de d’Aric fait des envieux. Les différentes péripéties vont faire réfléchir Aric sur son rôle et le pousser à prendre des décisions.

Matt Kindt gère très habilement l’évolution du personnage. Le montrant chef de guerre naïf et maladroit, il le fait progresser doucement vers une réflexion personnelle qui se fait naturellement. Le premier arc conserve l’esprit du premier tome, particulièrement épique. Aux dessins, Clayton Crain possède un trait d’une puissance incroyable, aux couleurs synthétiques, qui fait particulièrement honneur au récit guerrier de Matt Kindt.

Matt Kindt sait aussi créer des vilains particulièrement originaux et charismatiques. L’épisode one-shot “Chasseurs” qui les introduit est époustouflant d’onirisme et de mystère. La collaboration avec l’excellent Renato Guedes atteint des sommets tant ses dessins subliment les idées du scénariste.

La chute d’Aric constitue l’arc suivant, un peu plus conventionnel dans son déroulé mais également moins flamboyant dans sa partie graphique. Le style de Ryan Bodeheim tranche totalement avec ceux des dessinateurs précédents. La générosité cède la place à l’économie. Tout mystère disparaît. Un trait plus simple, des décors minimalistes, des couleurs d’Andrew Dalhouse nettement plus basiques. C’est le point faible de ce tome 2. Néanmoins, Matt Kindt règle de façon efficace la fin de l’épopée d’Aric sur Gorin.

La conclusion de ce tome est un retour aux sources, là aussi assez onirique, où Matt Kindt prépare la suite. Les dessins d’Ariel Olivetti permettent d’avoir cet esprit grandiose des espaces profonds et étendus.

Une nouvelle fois, Matt Kindt marque profondément les esprits avec son run sur X-O Manowar, parvenant à raconter des histoires épiques tout en faisant évoluer le personnage !

Bliss Comis propose une superbe édition, à nouveau, farcie de bonus !

Un tome 2 de haut niveau qui fait de ce run d’X-O Manowar, l’un des meilleurs titres de l’univers Valiant et un modèle de comic super-héroïque.
9
On aime
Un titre toujours aussi brillant
L'évolution du personnage
Les dessins de Clayton Crain et Renato Guedes
On aime moins
Les dessins de Ryan Bodenheim