Le retour du messie – Verset 1 (VF-Delcourt)

Le retour du messie - Verset 1
Release Date
31 mars 2021
Scénario
Mark Russell
Dessins
Richard Pace, Leonard Kirk
Couleurs
Andy Troy
Editeur
Delcourt
Our Score
9

Bien évidemment, la première fois qu’on a entendu parler du Retour du Messie, c’est en raison de la polémique créée autour de ce comics de Mark Russel. S’attirant les foudres d’extrémistes religieux sociaux, DC Comics, éditeur initial du projet, a laissé tomber l’affaire, laissant à Mark Russel la possibilité de disposer de son œuvre. Le retour du Messie a donc atterri chez le très bon éditeur Ahoy Comics et chez nous, chez Delcourt. Et force est de constater que, vue de France où l’on a encore le droit d’écrire à peu près ce que l’on veut et après lecture, la polémique est bien ridicule. Mark Russel s’est associé à deux dessinateurs : Richard Pace et Leonard Kirk, et, pour les couleurs, à Andy Troy, déjà vu sur L’autre Terre.

Jésus a été envoyé par son Dieu de père une première fois sur Terre et cela s’est achevé par une crucifixion. Deux mille ans plus tard, Dieu est bien décidé à renvoyer son fils afin qu’il devienne le messager qu’il était censé devenir et pour cela, il va solliciter l’aide du plus grand super-héros de la Terre : Sunstar. Bien évidemment, l’aventure va faire des étincelles, d’autant que Sunstar n’est peut-être pas aussi infaillible qu’on le pense.

Mark Russel choisit de mêler la volonté de Jésus de réussir, cette fois-ci, son passage sur Terre et le quotidien de super-héros de Sunstar.

Pour le premier axe, l’auteur narre, par des flash-backs, l’histoire de Jésus telle qu’elle est racontée dans les Ecritures pour mieux la détourner, en ajoutant situations et humour décalés. En parallèle, l’on suit Jésus tenter, dans notre monde moderne auquel il a bien du mal à s’adapter, de transmettre son message. Cela provoque de nombreuses scènes délicieuses où le fils de Dieu se confronte aux affres du monde réel. Mais il ne va jamais renoncer. Mark Russel transporte le banal du monde réel dans le divin et réciproquement. Tout fonctionne et provoque souvent le rire du lecteur. Mais s’il choisit un angle parodique, l’auteur n’est jamais moraliste ni malveillant.

En parallèle, Sunstar, qui aide Jésus dans sa tâche, se trouve souvent stupéfait devant les actions du fils de Dieu. Mark Russel montre le super-héros en proie aux doutes tant ses méthodes basées sur la force vont à l’encontre de celle de Jésus. Le scénariste s’est bien évidemment inspiré de Superman pour son héros. Invincible, sauf lorsqu’il est en contact de la Solanite, fiancé à une journaliste, le héros a de nombreuses similitudes avec le sauveur de Metropolis.

Au final, Mark Russell expose sa vision de la façon dont le message religieux initial a été détourné et sur l’impossibilité de régler les problèmes du monde contemporain par la force, comme cela put être le cas auparavant Si Le retour du Messie choisit évidemment un angle humoristique, il ne fait pas l’impasse sur le message fort que son auteur a en tête.

Les dessins sont l’œuvre de Richard Pace et Leonard Kirk qui ont des styles très différents. Le premier possède une patte très indé, faite de hachures qui donnent un côté brouillon. Si de nombreuses planches sont réussies, quelques-unes laissent une impression plus mitigée. Le second, que l’on a fréquemment vu sur du super-héros, s’occupe essentiellement des pages avec Sunstar. Son style très propre fonctionne très bien. Andy Troy réalise sur les deux ambiances un très joli travail de coloriste.

La suite a commencé à paraitre en VO et c’est toujours aussi bon !

S’il propose une forme parodique des plus réussies, Le retour du Messie s’attaque aussi au fond avec une vision pertinente de Mark Russell sur le message religieux et le mythe super-héroïque ! On attend la suite avec impatience !

9
Points forts
Une idée initiale bien exploitée
Une parodie efficace
Mark Russell sait aussi faire passer son message avec justesse
Points faibles
Quelques planches moins réussies