Adventurman #1 (VO-Image Comics)

Adventureman #1
Release Date
10 juin 2020
Scénario
Matt Fraction
Dessins et couleurs
Terry Dodson
Encrage
Rachel Dodson
Lettrage
Clayton Cowles
Editeur
Image comics
Our Score
9.5

Matt Fraction nous a bluffé, il y a quelques mois, en sortant November en compagnie d’Elsa Charretier, un premier Graphic Novel d’une série de 4, ambitieux et original. Il récidive aujourd’hui avec une série produite avec la complicité de Terry Dodson : Adventureman.  Les auteurs, associés à Rachel Dodson à l’encrage et Clayton Cowles au lettrage, rendent un hommage aux comics pupls et proposent également un polar fantastique prenant. 

Adventureman est un super héros qui combat son pire ennemi le Baron Bizarre, en compagnie de ses amis dopés au superserum. Mais pour Claire et son fils, Adventureman n’est qu’un héros de papier dont ils se délectent chaque soir avant le coucher. Mais lorsque Claire, libraire, rencontre une curieuse cliente et que des événements particulièrement étranges surviennent, l’on comprend que réalité et fiction vont sans doute se mêler.

Ce premier numéro d’Adventureman est une épisode triple, dense et sublime ! N’y allons pas par quatre chemin, c’est un vrai coup de cœur ! L’introduction – un poil longuette, et c’est bien le seul petit défaut de ce numéro, s’il faut en trouver un – présente Adventureman et ses amis affrontant le Baron Bizarre dans un univers à l’ambiance Steampunk mais aux codes pulps. Costumes et pouvoirs improbables, affrontements ponctués de saillies verbales réjouissantes parsèment le premier tiers du livre. Mais l’on comprend que ce n’est qu’une histoire parmi tant d’autres que lisent Claire et son fils avant de s’endormir, le cœur rempli d’aventures. L’on bascule alors dans leur univers quotidien où Claire est une mère célibataire à la famille nombreuse et peut-être envahissante, libraire et malentendante. Matt Fraction introduit de façon très organique cette héroïne très rapidement attachante qui assume son handicap et sait même “en jouer” lors d’une scène familiale assez rocambolesque. Le scénariste enchaîne alors rapidement sur une intrigue policière et fantastique qui va relier Claire et Adventureman. 

Le comic possède un ton très positif et enjoué très agréable et sème les graines d’une histoire qui pourrait s’avérer dense. Il emporte en tout cas le lecteur dès ce premier épisode. Rythmé et surprenant, le récit se clôt sur un cliffhanger efficace. 

L’autre point fort de Adventureman est la partie graphique ! Terry Dodson réalise un travail remarquable. Son trait est très régulier, les décors fouillés pullulent et créent une ambiance qui immerge le lecteur, les designs fonctionnent à merveille et les couleurs douces et nuancées qu’il réalise également sont très belles. Il y a bien longtemps qu’on ne l’a pas vu aussi en forme. Il est co-créateur de ce projet imaginé de longue date avec Fraction et l’on sent l’amour qu’il y a mis. Un régal pour les yeux

On notera également le travail parfait du lettreur Clayton Cowles qui parvient parfaitement à rendre palpable pour le lecteur, le caractère malentendant de Claire. On ne signale jamais assez l’importance d’un bon lettreur !

Gros coup de cœur pour cet épisode introductif d’Adventureman qui mêle fiction et réalité tout en rendant un hommage aux comics pulps ! Une histoire dense et riche illustrée par un Terry Dodson en très grande forme !
9.5
On aime
Un Terry Dodson en grande forme
Un hommage aux comics pulp réjouissant
Une héroïne attachante et peu commune
Une intrigue alléchante
On aime moins
Une mise en place un poil longuette pour chipoter