Hulk – Intégrale 1992 (VF-Panini)

Hulk - Intégrale 1992
Release Date
9 septembre 2016
Scénario
Peter David
Dessins
Dale Keown, Jan Duursema, collectif
Editeur
Panini Comics
Prix
29,95 €
Our Score
7.5

L’événement principal de l’année 1992 pour Hulk est le départ de Dale Keown de la série au numéro #399 pour voler de ses propres ailes. Le dessinateur a participé avec Peter David au renouveau du personnage en réunissant toutes ses personnalités et en l’intégrant au Panthéon, groupe d’individus aux super pouvoirs interventionnistes. 

Ce nouveau tome débute par l’Annual #17 qui voit Hulk avoir affaire à l’Homme-Taupe dans une petite intrigue sympathique où le héros dévoile un trait de son nouveau caractère lorsqu’il fait preuve d’une certaine cruauté. Peter David poursuit l’évolution du personnage mais l’épisode n’est pas mémorable.

Puis, on enchaîne avec le crossover avec X-Factor, série également écrite par Peter David, qui est le moment faible du tome. Totalement orientée vers l’action et malgré un fond politique prononcé, l’intrigue se parcourt d’un œil distrait. Les personnages secondaires et leurs “petites aventures” sont absents et cela rompt l’équilibre qui fait une des forces de la série.  

La série régulière reprend ensuite ses droits avec un épisode en deux parties. Dans la première, Peter David confronte Hulk à ses origines et fait resurgir les vieux démons du personnage. Est-il un bien ou un mal ? A travers ses incarnations, a-t-il causé plus de destructions que de bien-faits ?  Une histoire assez étrange mais qui met l’accent sur ce nouveau Hulk super intelligent qui s’interroge. La seconde partie est une série de Pin-up qui revient sur les grandes étapes de la saga Hulk, illustrée par divers artistes. Anecdotique.

Peter David fait alors plaisir au lecteur en faisant revenir Joe Fixit pour un escapade à Las Vegas assez réjouissante où il va croiser le Punisher. Tout en second degré, l’arc est très agréable à lire. Le scénariste met en place également l’intrigue avec la mère de Rick Jones qui va prendre une place prépondérante dans la série. L’aspect thriller légèrement excessif dans son déroulement alterne bien avec les combats de Hulk et du Panthéon contre un ennemi emblématique du colosse de Jade. D’un côté, le drame surgit avec la mort présumée d’un personnage important et les tourments de Rick. D’un autre côté, Hulk doit régler ses comptes et faire face à ses démons du fait de sa nouvelle personnalité. Tout cela est très bien équilibré et crée une série riche dans ses thèmes et ses sous-intrigues. On retrouve le plaisir éprouvé dans l’intégrale précédente avec un humour présent mais moins lourd.

Malgré le départ de Dale Keown au bout de quelques épisodes et la multitude d’artistes intervenant, la partie graphique conserve un niveau de qualité satisfaisant. L’artiste principal propose le meilleur travail du tome. L’on connait la précision de son trait et sa maîtrise de la mise en page, c’est toujours un régal. Jan Duursema, qui prend la suite, réalise un bon travail mais la comparaison n’est pas en faveur de la “remplaçante”. Seul Chris Bachalo fait un peu tâche avec des silhouettes peu régulières et des expressions outrées assez désagréables. 

Si elle possède des moments faibles, cette intégrale 1992 contient son lot de moments palpitants qui procurent un réel plaisir de lecture !
7.5
Bon
On aime
Le développement des personnages
Les épisodes de la série régulière
Le retour de Joe Fixit
La partie graphique dans son ensemble
On aime moins
Des épisodes plus banals tels l'Annual #17 et le crossover avec X-Factor
Les dessins de Chris Bachalo