Interview – Eva De La Cruz

Coupable des sublimes couleurs de We Live, Eva de la Cruz parle de sa manière de travailler et de sa collaboration avec Inaki Miranda. 

For English speakers, please find lower the interview in its original version.


Vous travaillez pour DC Comics, 2000AD, Aftershock… Quel genre de lectrice de comics êtes-vous et comment êtes-vous devenue coloriste de comics ?

Eva de la Cruz : Je ne peux pas dire que je suis une lectrice avide en général, bien que j’aime les histoires de science-fiction, de fantaisie ou de philosophie, quel que soit le format, donc quand je trouve une bande dessinée avec l’un de ces éléments et que le dessin est bon, elle attire normalement mon intérêt. Pour ce qui est de savoir comment je suis devenu coloriste de BD, c’est quelque chose de purement circonstanciel. J’ai rencontré Inaki à l’université des Beaux-Arts de Madrid et il m’a montré certains de ses dessins dont je suis immédiatement tombée amoureuse ! Il cherchait quelqu’un pour encrer et coloriser ses œuvres, alors après avoir essayé, nous sommes arrivés à la conclusion que les couleurs étaient mon truc.

Steam – Dessin : Duane Leslie

Manière de travailler

Comment travaillez-vous avec les dessinateurs ? Aimez-vous avoir une certaine liberté ou préférez-vous avoir des directives précises ?

Eva de la Cruz : Cela dépend vraiment de l’artiste. S’ils ont une idée claire du style de colorisation et qu’ils me donnent quelques notes, je n’ai aucun problème à suivre leurs conseils car je pense que les artistes savent quel style correspond le mieux à leur art. Ce que je n’apprécie pas, c’est que je devienne un outil qui suit des notes et des corrections sans fin. Dans ce cas, j’ai l’impression de ne pas apporter ma contribution et je m’ennuie tout simplement. Inaki a toujours eu une vision très claire de l’esthétique des couleurs qu’il souhaitait pour chaque projet et nous en parlons beaucoup avant que je ne commence à travailler sur la mise en couleur. Je me sens très à l’aise dans ce processus car je sais qu’il apprécie ce que je fais, ce qui est essentiel pour moi. En même temps, j’aime comprendre ce qu’il attend pour pouvoir l’exprimer avec mes couleurs.

Avec quel type de scènes êtes-vous le plus à l’aise ou aimez-vous coloriser ? Pourquoi ?

Eva de la Cruz : Le type de scènes que j’aime le plus coloriser sont celles où je peux créer une atmosphère. J’aime transmettre une sensation avec la lumière et les couleurs d’une scène et que le lecteur puisse ressentir l’espace comme s’il y était.

We Live – Dessin : Inaki Miranda

Vous travaillez beaucoup avec Inaki Miranda. Qu’est-ce qui vous plaît dans vos collaborations avec lui ?

Eva de la Cruz : La connexion, sans aucun doute. La communication et la compréhension que nous avons partagées au fil des ans ont créé une symbiose qui, je crois, fonctionne très bien pour les deux parties. J’aime aussi son art et sa façon de raconter des histoires, ce qui rend le processus passionnant pour moi.

We Live

We Live a des couleurs chaleureuses malgré une histoire plutôt dure. Comment et pourquoi ce choix a-t-il été fait ?

Eva de la Cruz : C’est une chose avec laquelle Inaki était très clair dès le début. Il voulait un monde coloré qui contraste avec la dureté et l’amertume de la majorité des situations. Il définit également le design des couleurs pour les personnages principaux et dans WE LIVE, les designs des personnages, étonnants et colorés, attirent immédiatement l’œil, ce qui rend ma tâche encore plus facile.

We Live – Dessin : Inaki Miranda (Le royaume invisible)

Vos couleurs dans les scènes contemplatives comme Le Voyage ou Le Royaume invisible immergent et marquent totalement le lecteur. Est-ce qu’elles vous marquent aussi en tant que coloriste ou est-ce que c’est comme une autre page à réaliser ?

Eva de la Cruz : Ces scènes contemplatives sont celles qui m’apportent le plus car je ressens l’histoire de l’intérieur et j’essaie de communiquer cette sensation avec mes couleurs. Mon travail est terminé si les lecteurs peuvent sentir qu’ils font partie de l’histoire et, en parlant spécifiquement des deux scènes que vous avez mentionnées, tout ce que je veux, c’est que le public puisse marcher aux côtés des personnages et qu’il sente qu’il appartient à l’expérience We Live.

De nombreux éléments de We Live (créatures, technologies, …) ont des parties de couleurs vives qui ressortent. Quel est l’effet recherché et sur quelle base sont faits les choix des éléments brillants ?

Eva de la Cruz : Comme je l’ai mentionné précédemment, Inaki a eu cette idée très claire dès le début, s’il y a une raison spécifique pour ce choix, c’est quelque chose que je ne connais pas.

We Live – Age pf Palladions #1 – Dessin : Inaki Miranda

Projets et lectures

La suite de We Live arrive avec Age of Palladions pour lequel vous allez également coloriser les épisodes. Quels sont les autres projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Eva de la Cruz : Je travaille actuellement sur un roman graphique pour Scholastic et sur un numéro de Frontiersman pour Image Comics.

Quels sont les comics que vous lisez actuellement ? Des coups de coeur ?

Eva de la Cruz : Malheureusement, je n’ai pas eu beaucoup de temps libre pour lire ces derniers temps. J’habite près de la nature, donc quand je ne travaille pas, j’en profite pour marcher et profiter de la nature. J’en profite pour me promener et profiter de l’environnement. J’ai l’occasion de lire beaucoup de bandes dessinées, si ça compte ?
Et je suis définitivement une grande fan de We Live.

Entretien réalisé par échange de mails. Merci à Eva de la Cruz pour sa disponibilité et sa gentillesse !


Guilty of the sublime colors of We Live, Eva de la Cruz talks about her way of working and her collaboration with Inaki Miranda. 

You work for DC Comics, 2000AD, Aftershock…What kind of comic book reader are you and how did you get to be a comic book colorist?

Eva de la Cruz :I can’t say I’m an avid reader in general, although I love sci-fi, fantasy or philosophical stories in any format, so when I find a comic with any of these elements and the art is good, it normally catches my interest. In regard to how I got to be a comic colorist that’s something purely circumstancial. I met Inaki at the Fine Arts University in Madrid and he showed me some of his drawings which I fell in love with them immediately! He was looking for someone to ink and color his art, so after giving it a try we came to the conclusion that the coloring part was my thing.

Work

How do you work with the cartoonists ? Do you like to have some freedom or do you prefer to have specific guidelines?

Eva de la Cruz : It really depends on the artist. If they have a clear idea about the style of coloring and give me some notes I don’t have any problem following their guidance since I think the artists know what style better fits with their art. What I don’t enjoy is if I just turn into a tool following endless notes and corrections. In that case I feel I’m not bringing anything to the table and I simply get bored. Inaki always has had a very clear vision of the color aesthetic he wanted for each project and we talk a lot about that before I start working on the coloring. I feel very comfortable with the process because I know he values what I do which is essential to me. At the same time I like to understand what he expects so I can express it with my colors.

What type of scenes are you most comfortable with or enjoy coloring? Why ?

Eva de la Cruz : The type of scenes I enjoy most coloring are those where I can create an atmosphere. I love to transmit a sensation with the ligh and colors of a scene and that the reader can feel the space as if he/she was there.

You work a lot with Inaki Miranda. What do you like in your collaborations with him?

Eva de la Cruz : The connection, definitely. The communication and understanding we have been sharing through the years has created a symbiosis that I believe works quite well for both sides. I also love his art and storytelling and that makes the process exciting for me.

We Live

We Live has warm colors despite a rather hard story. How and why was this choice made?

Eva de la Cruz : That’s something Inaki had very clear from the beginning. He wanted a colorful world in contrast with the hardness and bitterness of the majority of the situations. He also defines the color design for the main characters and in WE LIVE the amazing and colorful characters designs catch the eye immediately, which makes my task even easier.

Your colors in contemplative scenes like The Travelling or The Invisible Kingdom totally immerse and mark the reader. Do they also mark you as a colorist or is it like another page to realize?

Eva de la Cruz : These contemplative scenes are the ones I get most from since I feel the story from within and I try to communicate that sensation with my colors. My work is done if the readers can feel part of the story and talking specifically about the two scenes  you mentioned, everything I want is to make the  audience able to walk beside the characters and make them feel they belong in the We Live experience.

Many elements of We Live (creatures, technologies, …) have parts of bright colors that stand out. What is the desired effect and on what basis are the choices of the bright elements made?

Eva de la Cruz : As I mentioned previously, Inaki had this idea very clear from the beginning, if there’s a specific reason for that choice,  it’s something I don’t know.

Projects and readings

The sequel to We Live is coming with Age of Palladions for which you will also colorize the episodes. What are the other projects you are currently working on?

Eva de la Cruz : I’m currently working on a graphic novel for Scholastic and an issue of Frontiersman for Image Comics

What comics are you currently reading? Any favorite ones ?

Eva de la Cruz : Unfortunately I haven’t had much free time to read lately. I live close to nature so when I’m not working I take the opportunity to walk and enjoy the surroundings. I get to read a lot of comic scripts if that counts? I’m definitely a huge fan of We Live.
Interview made by email exchange. Thanks to Eva de la Cruz for her availability and her kindness.