October Faction (VF – Delcourt)

October Faction
Release Date
13 novembre 2019
Scénario
Steve Niles
Dessins
Damien Worm
Editeur
Delcourt
Couleurs
Damien Worm, Alyzia Zherno
Our Score
7.5

Sortie en VO entre 2014 et 2016, October Faction débarque chez nous seulement ce mois-ci. La couverture annonce la couleur pour ce récit familial à tendance horrifique dont le scénariste Steve Niles est un spécialiste. Il s’associe pour cette série, qui sera sans doute en trois tomes, à Damien Worm, au trait très “Templesmithien” ! La promesse d’un récit “entre Locke & Key et La famille Addams” est-elle tenue ?

Lucas est un universitaire quinquagénaire et ancien chasseur de vampires. Sa vie et celle se famille dont les relations sont distendues, vont basculer lorsque surgit Frederick, son ancien équipier de chasse aux vampires. En parallèle, ses enfants, désormais jeunes adultes, font tout ce qui est en leur pouvoir pour acquérir les connaissances pour devenir, à leur tour, chasseurs de vampires.

Magie, vampires, famille dysfonctionnelle sont des thèmes désormais largement répandus dans les différents médiums de divertissement. Steve Nives et Damien Worm doivent donc porter les forces de leur série ailleurs que dans le simple contexte utilisé. Ils vont s’appuyer sur des personnages auxquels le lecteur s’attache très rapidement, sur une écriture efficace et des dessins hors normes

Le scénariste installe les contextes passé et présent de façon très efficace à l’aide de flashbacks courts mais très explicites et des scènes d’interaction entre personnages qui permettent de s’immerger rapidement dans l’histoire. Le suspens distillé monte alors petit à petit avec son lot de surprises qui maintiennent l’intérêt du lecteur. La présence de personnages bien barrés pimente le récit mais certaines réactions de personnages sont parfois un peu étranges et ne semblent pas coller avec le récit. Plusieurs situations sont également faciles et un peu précipitées alors qu’elles auraient gagné à être un peu plus développées. L’histoire en perd alors en force et en qualité.

Le thème de la famille intéresse bien évidement Steve Niles qui développe bien la caractérisation de ses personnages qui ont aspérités et noirs secrets. Sous des aspects un peu durs, les parents dévoilent leur humanité, rendant l’évolution des relations familiales touchantes. On regrettera que l’importante révélation finale soit déjà connue des enfants et n’ait pas, pour le moment, plus de conséquences que cela.

Les dessins de Damien Worm imposent clairement l’ambiance que souhaite son scénariste. Ses planches au trait griffé décrivant des silhouettes filiformes, ses fonds peints maculés de taches, ses compositions de pages avec des cases bancales et des gouttières irrégulières et ses couleurs aux tons rouges – marrons dominants installent ce climat oppressant et inquiétant. A cela s’ajoutent quelques designs de personnages “à la Frankenstein” et des décors évoquant les manoirs glacials et les forêts sombres. La partie graphique est franchement réussie et convient parfaitement au genre.

October Faction est un récit à la croisée de l’horreur et du suspens qui possède de nombreuses qualités, à commencer par sa très belle partie graphique. Le rythme du récit et la caractérisation des personnages pâtissent néanmoins de quelques facilités scénaristiques. Un comics à suivre mais pas un indispensable.
7.5
Bon début
On aime
Les dessins de Damien Worm
Les personnages attachants
L'intrigue globale bien menée
On aime moins
Des comportements étranges par moments de la part de certains personnages
Quelques sauts narratifs faciles