Secret Wars – Deadpool #1 (VF – Panini Comics)

Fiche technique

Contient les épisodes VO: Deadpool’s Secret Secret Wars #1, Mrs Deadpool & the Howling Commandos #1, Giant-Size Little Marvel AvX #1, M.O.D.O.K. Assassin #1

Panini Comics – Kiosque – 96 pages – 4,90€

Sollicitation éditeur:

Deadpool vient de mourir mais cela ne l’a jamais arrêté ! Retrouvez le durant les Guerres Secrètes par Bunn et Lolli et retrouvez les aventures de sa femme, Shiklah, par Duggan et Espin. Et pour compléter le programme, Avengers vs X-Men remasterisé par Skottie Young et la vie de MODOK par Yost.


[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””][accordion title=”Deadpool’s Secret Secret Wars#1″]

Scénario: Cullen Bunn – Dessins: Matteo Lolli, Jacopo Camagni

Sur le papier, cette série a tout pour me plaire; Deadpool qui débarque dans Secret Wars, mais pas dans la version 2015, mais bien nos bonnes vieilles Guerres Secrètes, et qui va venir secouer tout ça, je trouve l’idée très prometteuse, et j’avais vraiment hâte de découvrir le résultat. Peut-être trop. Attention, j’ai bien aimé, l’épisode permet de passer un excellent moment, dans le pur esprit de Deadpool, mais il me manque quelque chose, que je n’ai pas encore identifié, pour dire que j’ai vraiment aimé cet épisode. Gageons que la suite le mois prochain me permettra de mettre le doigt sur ce point, ou alors de totalement adhérer à la série…

[/accordion][accordion title=”Mrs Deadpool and the Howling Commandos #1″]

Scénario: Gerry Duggan – Dessins: Salva Espin

La, en revanche, pas de point qui me chifonne ou autre,j’ai beaucoup aimé. C’est un Deadpool mort que l’on retrouve en début d’épisode, et qui nous propose de nous raconter les aventures vécues par sa femme pendant Secret Wars. Nous avons donc droit non seulement à une histoire intéressante de Mrs. Deadpool, mais également aux commentaires délirants de son défunt mari. L’équipe dont se retrouve affublée Shiklah est barrée comme il le faut, et cela nous promet d’excellents moments pour la suite. J’ai hâte de voir quels stratagèmes elle va mettre en place pour parvenir à ses fins sans se faire attraper par Dracula, et j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à retrouver même durant Secret Wars Gerry Duggan sur une série Deadpool, dont il a à mon sens parfaitement saisi le fonctionnement et qu’il maîtrise particulièrement bien. Parce que, soyons honnêtes, il serait tellement facile de tomber dans le piège de la lourdeur avec ce personnage…

[/accordion][accordion title=”Giant-Size Little Marvel AvX #1″]

Scénario: Skottie Young – Dessins: Skottie Young

Pas de secret sur ce point, je suis fan de Skottie Young, et j’avais été de ceux qui avaient été totalement emballés par son one-shot A-Babies vs X-Babies, que j’avais trouvé d’une efficacité dingue, et vraiment drôle. Les éléments principaux de ce qui faisait le sel du one-shot sont à nouveaux présents, les personnages sont très bien caractérisés, ont tous une particularité propre et en lien avec leur version ”adulte”, l’intrigue est simple mais pleine de degrés de lectures différents (on ne peut s’empêcher à la fin de penser au conflit Marvel Studios/FOX, par exemple), et le style graphique hyper coloré, cartoony et percutant est un vrai plaisir. Je mettrai une nuance par rapport au one shot, dans le sens où je trouve que ce numéro est moins efficace, sans doute à cause du fait que nous allons avoir d’autres épisodes, et que Young ne pouvait pas tout nous apporter dès l’ouverture. Un vrai bon moment tout de même!

[/accordion][accordion title=”M.O.D.O.K. Assassin #1″]

Scenario: Christopher Yost – Dessins: Amilcar Pinna

MODOK est le type même de personnage qui ne m’intéresse pas. Ne me demandez pas pourquoi, je n’arriverais sans doute pas à vous l’expliquer. Un côté dépassé, d’un autre temps sans doute, qui me repousse, à tel point que je pensais ne pas lire l’épisode. Je ne suis pas le public pour ça, je ne sais pas. Ou plutôt, je n’étais pas. Car Christopher Yost a réussi à mettre dans son scénario et sa façon de présenter le personnage quelque chose qui m’a attiré; il a détourné en quelque sorte l’espèce de décallage et de désuétude du personnage pour en faire quelque chose de suffisamment accrocheur pour m’arracher un sourire ici ou là, et me donner envie de voir quelle histoire allait être racontée autour de lui. Et c’est déjà un petit exploit… Je n’ai pas non plus trouvé l’épisode extraordinaire, n’exagérons rien, c’était juste sympa et suffisamment original pour m’intéresser et me dire que oui, je jetterais bien un œil à la suite.

[/accordion][/accordions]

En bref, le mag Deadpool de Secret Wars fait plutôt partie du haut du panier. Sans être un coup de coeur pour autant, il tiendra la promesse faite par son titre: vous passerez un très bon moment, avec quatre histoires très fun, mais pas idiotes pour autant. On se retrouve le mois prochain pour le #2, et dès demain pour regarder vers les étoiles avec le mag Gardiens de la Galaxie! Et d’ici là, bien sûr, n’hésitez pas à donner votre note au mag (en haut à droite de l’article, juste sous ma note) et à laisser votre avis en commentaire!