Secret Wars – Les Gardiens de la Galaxie #1 (VF – Panini Comics)

Fiche technique

Contient les épisodes VO: Guardians of Knowhere #1, Korvac Saga #1, Infinity Gauntlet #1, 1602 Witch Hunter Angela #1

Panini Comics – Kiosque – 96 pages – 4,90€

Sollicitation éditeur: Les Gardiens ne peuvent plus parcourir la galaxie mais ils continuent de protéger Nulle-Part (par Bendis et Deodato). Retrouvez également Yondu, Martinex, Thanos, Nova et Angela par Abnett, Duggan, Gillen, Weaver et les autres.


Après nous être intéressés hier au cas du magazine Deadpool version Secret Wars, je vous propose aujourd’hui mon avis sur le mag consacré aux Gardiens de la Galaxie, qui n’ont d’ailleurs plus de galaxie à garder, tout l’univers Marvel étant réduit au seul monde de Battleworld. Cela n’empêche pas nos personnages cosmiques d’avoir leurs aventures sur ce monde, et de regarder vers les étoiles. Enfin…

[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””][accordion title=”Guardians of Knowhere #1″]

Scénario: Brian Michael Bendis – Dessins: Mike Deodato

Un épisode qui pose les bases d’une histoire intéressante dans l’ensemble, mais qui souffre du style décompressé à outrance de Bendis, qui nous sert des dialogues qui n’avancent pas, imbuvables au possible, et qui réussiraient presque à gâcher totalement la lecture. Je me suis demandé régulièrement durant cet épisode si Bendis parlait réellement comme cela (ce qui serait inquiétant), s’il nous prenait pour des demeurés, où s’il voulait cacher sans discrétion le fait que son histoire tiendrait facilement sur un nombre de pages réduit d’un bon tiers. C’est dommage car certains gags font mouche, les personnages sont agréables à suivre et les dessins plutôt très inspirés. J’irai voir la suite car j’aime les Gardiens, mais cela ne devrait pas être l’argument qui me poussera à revenir.

[/accordion][accordion title=”Korvac Saga #1″]

Scénario: Dan Abnett – Dessins: Otto Schmidt

Très agréable de suivre cet épisode, surtout après 20 pages de dialogues aberrants de Bendis, et très plaisant de voir que l’on peut encore de nos jours, en 20 pages, mettre en place une histoire intéressante, bien posée, et bien dialoguée. Cette histoire se place dans le Battleworld et nous suivons un point non abordé jusque là dans mes lectures de Secret Wars: les relations diplomatiques entre deux zones du monde créé par Fatalis. Cette introduction pose bien les enjeux de cette rencontre entre Michael Korvac, Baron de Forest Hills et Simon Williams, le baron de Hollywood, mais introduit également un mystère important dans l’univers de Secret Wars: Où sont passées les étoiles?

Les amateurs de la Korvac Saga originale apprécieront de retrouver la plupart des personnages présents dans l’histoire qu’ils connaissent (et c’est là le plus gros clin d’œil à la Saga de Korvac): les Gardiens de la Galaxie de l’époque, aujourd’hui au centre de la série Guardians 3000, qui accompagnent Michael Korvac, mais aussi les mêmes Avengers qu’à l’époque, à savoir Captain Marvel, Moondragon (Dragon-lune), Hercules, Black Widow, Jocaste, Black Panther, Vision, et Yellowjacket, autour de Wonder Man / Simon Williams. Pour ma part, j’ai apprécié ce clin d’œil appuyé, mais j’ai regretté le gros manque de développement des personnages, pour le moment pas identifiables, complètement interchangeables, et qui manquent de consistance. Mais je ne boude pas mon plaisir et serait très content de suivre le mois prochain la suite de cette histoire.

[/accordion][accordion title=”Infinity Gauntlet #1″]

Scénario: Gerry Duggan, Dustin Weaver – Dessins: Dustin Weaver

Anwen est une jeune fille qui survit comme elle peut avec son père, son grand-père et sa petite sœur, dans une zone hostile et en grande partie détruite, qui a sans doute été le théâtre d’affrontements. Malgré sa disparition et les indices inquiétants, elle persiste à croire que sa mère, membre du Nova Corps, est encore en vie quelque part. Voilà la situation de départ pour les personnages que l’on suit dans Infinity Gauntlet. Mais rapidement, la petite famille est attaquée par une horde de créatures étranges, et la survie reprend le dessus. Le scénario de Duggan pour cette ouverture est très rythmé, entraînant, et il parvient à nous rendre Anwen très attachante dès la scène d’ouverture. Le gros du numéro est occupé par la fuite des 4 membres de la famille, qui tentent d’échapper à leurs assaillants, et c’est le moment où j’ai définitivement été accroché. Dustin Weaver profite de ces planches pour se faire plaisir aux dessins, et nous faire plaisir avec son style très dynamique et ses découpages bien sentis. Ce serait vous spoiler que de vous dire pourquoi cette histoire est titrée Infinity Gauntlet, mais sachez que tous les éléments arrivent en fin d’épisode, et que tout se met très rapidement en place pour une suite épique.

[/accordion][accordion title=”1602: Witch Hunter Angela #1″]

Scenario: Marguerite Bennett, Kieron Gillen – Dessins: Stéphanie Hans, Marguerite Sauvage

Visuellement, c’est incroyable. Stéphanie Hans et Marguerite Sauvage m’ont littéralement bluffé par la beauté et l’efficacité de leur travail. Si vous aimez les beaux comics, vous serez satisfait. Si vous aimez passez un bon moment de lecture avec vos comics, vous le serez moins. Je ne dis pas que l’histoire est mauvaise ou les personnages mal développés, parce que ce n’est pas le cas. Je dis juste que je me suis ennuyé comme rarement à la lecture de ce numéro, que j’ai bien failli ne pas terminer tant il me désintéressait et me paraissait long. Pour être sûr que cela ne venait pas de la fatigue, je l’ai relu une deuxième fois avant d’écrire cet article, et… non, vraiment, non.

[/accordion][/accordions]

En bref, Gardiens de la Galaxie est dans l’ensemble plaisant, avec deux séries solides que sont Korvac Saga et Infinity Gauntlet, et deux autres très moyennes à ennuyeuses. Rendez-vous le mois prochain pour la suite des histoires de ce mag, et dès demain pour ma chronique de Secret Wars: Marvel Zombies! Et d’ici là, bien sûr, n’hésitez pas à donner votre note au mag (en haut à droite de l’article, juste sous ma note) et à laisser votre avis en commentaire!