Secret Wars – Ultimate End #1 (VF – Panini Comics)

Fiche technique

Contient les épisodes VO: Ultimate End #1, Inhumans : Attilan Rising #1, Squadron Sinister #1, Captain Marvel and the Carol Corps #1

Panini Comics – Kiosque – 96 pages – 4,90€

Sollicitation éditeur: Dernier round pour l’univers Ultimate par ceux qui l’avaient lancé en 2000 : Brian M. Bendis et Mark Bagley. Retrouvez également Médusa, Kamala Khan et le reste des Inhumains par Charles Soule et John Timms ainsi que le Sinistre Escadron et Captain Marvel (par Guggenheim, Pacheco, DeConnick et Lopez).


Après quelques jours de retard pour lesquels je m’excuse, mais qui étaient nécessaires suite à la lecture des deux mags restants à chroniquer pour Secret Wars en janvier, je reviens pour vous parler d’Ultimate End, dont le titre aurait pourtant du mettre mon Spider-sense en alerte…

[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””][accordion title=”Ultimate End #1″]

Scénario : Brian Michael Bendis – Dessins : Mark Bagley

Brian Michael Bendis, scénariste ayant le plus grand parcours dans l’univers Ultimate, en ayant traversé avec Ultimate Spider-Man l’intégralité de l’ère Ultimate, s’est vu offrir la possibilité de refermer définitivement le grand livre de cette Terre-1610. Et saborde presque tout d’entrée. Pendant tout le numéro, je me suis demandé quand se situait le récit: avant ou pendant Secret Wars? On est en effet en présence des Avengers des univers 616 et Ultimate, à quelques instants de la collision, mais il est fait mention à Doom de manière régulière, signe que l’on est bien pendant l’event. Ce qui nous est confirmé à la fin. En dehors de cette incertitude, l’ensemble du scénario oscille entre le très convenu et le pas terrible. Pour sceller le destin de l’univers Ultimate, j’espérais plus de panache, des dialogues percutants et marquants, et ressentir un petit pincement au coeur. Rien de tout cela. Je me sens même limite un poil arnaqué vis à vis de la promesse qui était faite. A suivre le mois prochain pour confirmer tout de même (masochisme? peut-être).

[/accordion][accordion title=”Inhumans: Attilan Rising #1″]

Scénario: Charles Soule – Dessins: John Timms

Bienvenue à New Attilan, où vous serez accueillis chaleureusement par Medusa, qui dirige cette portion du Battleworld. Enfin chaleureusement, sauf si vous êtes un résistant… car c’est de résistance dont il est en partie question dans ce numéro. Comme dans la série Future Imperfect du mag Avengers, on découvre que tout le monde n’accepte pas la domination de Doom, et qu’une poignée d’habitants du Battleworld lutte clandestinement pour changer les choses. Je suis très client de ce genre de principe, et j’apprécie que les deux séries Future Imperfect et Attilan Rising abordent cela. Medusa met la main sur l’un des résistants, auquel il va falloir maintenant soutirer le maximum d’informations, pour faire cesser la résistance et conserver sa place de régente. Au détour d’une phrase prononcée par G-Man, le résistant en question, les choses se précipitent et la reine Medusa est particulièrement inquiète. Charles Soule maîtrise bien l’univers des Inhumains et les personnages qui y vivent. C’est donc sans surprise qu’il écrit un épisode plaisant, avec notamment une Medusa très agréable à suivre. Rien de bien fou, mais un bon moment dans l’ensemble, qui sauve le mag à mes yeux.

[/accordion][accordion title=”Squadron Sinister #1″]

Scénario: Marc Guggenheim – Dessins: Carlos Pacheco

Encore une série comics écrite par Guggenheim et qui me fait le même effet qu’une série documentaire sur la gestation des loutres. Au départ, je ne connaissais pas ou presque les personnages présentés, et à l’arrivée, je n’ai pas envie de les connaître, car Guggenheim n’a pas suscité la moindre empathie de ma part envers les personnages, qui sont soit monocordes soit caricaturaux. J’ai donc plus subi cet épisode qu’autre chose, et ce n’est pas elle qui va me convaincre de revenir en février.

[/accordion][accordion title=”Captain Marvel and the Carol Corps #1″]

Scenario: Kelly Sue DeConnick, Kelly Thompson – Dessins: David Lopez

On assiste à un petit évènement avec cet épisode: Kelly Sue DeConnick a réussi à écrire un épisode de Captain Marvel que j’arrive à terminer! Effet Kelly Thompson? Je ne sais pas. L’idée de mettre Carol au coeur d’une série militaire est bonne et est un clin d’oeil sympa aux origines du personnage. Mais ce n’est pas ce qui fonctionne le mieux pour moi, il s’agit plutôt du personnage de Kit et de ce qu’il apporte. Captain Marvel dirige le Carol Corps, sorte d’armée de Doom, tout comme le corps des Thors en est la police. Elle croise le chemin de Kit, désormais Thor, et qui va amener une question déjà vue dans Korvac Saga notamment: où sont passées les étoiles? J’aime l’idée qu’une autre série pose cette question, qui est un vrai mystère autour du Battleworld. David Lopez est plutôt inspiré aux dessins, ce qui ne gâche rien, et confirme mon envie de jeter un oeil à la suite de la série.

[/accordion][/accordions]

En bref, Ultimate End comporte deux grosses déceptions et deux séries plutôt plaisantes, que sont Attilan Rising et Captain Marvel and the Carol Corps. Quand se posera la question du choix des mags à poursuivre, pas sûr que la présence de ces deux séries, qui ne sont pas non plus des coups de cœur, suffise, mon compte en banque n’étant pas un puits d’argent sans fond. Plus qu’un magazine avant d’avoir fait le tour complet des 11 revues Secret Wars de janvier, je vous donne donc rendez-vous très vite pour la review de Secret Wars: X-Men! Et d’ici là, bien sûr, n’hésitez pas à donner votre note au mag (en haut à droite de l’article, juste sous ma note) et à laisser votre avis sur cet Ultimate End en commentaire!