All-New Inhumans 5 (VF – Panini Comics)

Fiche technique

Contient les épisodes VO: Uncanny Inhumans #6 et #7, All-New Inhumans #6, Karnak #4

Panini Comics – Kiosque Mensuel – 96 pages – 4,90€

Sollicitation éditeur: L’enquête de Crystal sur les mystérieux pylônes a des conséquences inattendues tandis qu’on en apprend plus sur le mystérieux établissement de Flèche Noire. Des histoires signées Charles Soule, James Asmus et Warren Ellis. 


[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””][accordion title=”Uncanny Inhumans #6 – 3.5/10″]

Scénario: Charles Soule – Dessins: Brandon Peterson

On continue notre escapade dans le bar de Flèche Noire, où l’Antigène de la société Ennilux avait été dérobé. D’un côté on va donc suivre les recherches pour retrouver l’objet de toutes les convoitises, et de l’autre Charles Soule nous dépeint un Blackagar qui se rabaisse à faire le vigile dans son propre établissement. Je ne sais plus quoi dire, tant l’univers inhumain semble s’effriter au fil des numéros. Tout cet univers imposé sans motivations créatives par Marvel m’apparait forcé, la mise en place des enjeux n’est pas vraiment organique et l’envie de suivre ces nouveaux personnages s’estompe à petit feu ; et voir le noble Flèche Noir (un personnage que j’affectionne particulièrement) dans cette situation alors qu’il y a quelques années on le retrouvait dans War of Kings ou encore Infinity, le constat est plus qu’attristant. Malheureusement, la partie graphique ne viendra pas sauver ce numéro, le pinceau de Peterson est toujours trop numérique et lustré. Le dessinateur ne fait preuve d’aucune originalité graphique.

Un numéro très peu encourageant (la suite ne va que confirmer cette constatation). Mon intérêt pour l’univers Inhumain faiblit mois après mois.

[/accordion][accordion title=”Uncanny Inhumans #7 – 4.5/10″]

Scénario: Charles Soule – Dessins: Brandon Peterson

La critique de ce numéro, la suite directe du précédent, est équivalente à celle ci-dessus. On abandonne cependant le bar pour se concentrer sur l’enquête et la recherche du bien subtilisé. L’investigation n’est pas très passionnante mais surtout précipitée. Les capacités des différents enquêteurs sont telles, que l’objet est retrouvé en deux pages, sans oublier l’affrontement qui va avec. Et ce n’est pas le retour d’un vilain central de ce microsome inhumain qui va changer la donne. C’est toujours Peterson aux dessins, mon discours reste donc le même en ce qui concerne les illustrations.

Une critique rapide pour une lecture sans plaisir. Décidément, les Inhumains ne convainquent déjà plus. Il serait peut être bon pour Marvel de recentrer sa ligne éditoriale autour d’un seul bon titre inhumain, au lieu de multiplier les séries à la qualité plus que discutable. 

[/accordion][accordion title=”All-New Inhumans #6 – 5.5/10″]

Scénario: James Asmus – Dessins: André Lima Araujo

Deux histoires en parallèle et une “retcon” pour cliffhanger de fin, voilà le menu et c’est pas fameux. La première branche met en scène Crystal et son équipe, la Force de Défense Populaire de Chine et Spider-Man, qui luttent contre le système de défense des lances célestes. Là aussi, rien de bien passionnant puisque le lecteur ne saura rien de plus sur l’origine de ces monolithes ou leurs liens avec l’inhumanité. La seconde ramification expose la poursuite de Jack, ce novhumain qui s’était échappé de New Attilan sans explication le mois précédent, par Gorgone et Naja. Finalement, Jack s’échappe (encore) après une bourde de Gorgone car oui, l’ancien premier conseiller royal inhumain est soudainement devenu idiot. Et pour finir, la réapparition d’une vilaine, au centre d’un cross-over Spider-Man il y a quelques années, dont les origines sont maintenant inhumaines. Ma remarque principale vise les dialogues : L’impression d’artificialité est très forte, les interactions entre les personnages ne sont pas naturelles et le lecteur se retrouve très extérieur à l’action. C’est toujours Araujo pour la partie graphique, un trait simple, un peu enfantin mais néanmoins très net.

Une série que j’ai délaissée et qui ne m’intéresse plus.

[/accordion][accordion title=”Karnak #4 – 8/10″]

Scénario: Warren Ellis – Dessins: Roland Boschi

La série d’Ellis reste incontestablement la meilleure de ce kiosque, même si je suis un peu moins emballé après ces 4 numéros. Karnak arrive finalement à pénétrer dans l’église et va devoir utiliser toutes ses capacités martiales pour pulvériser ses ennemis. La chorégraphie furieuse du combat entre le Magistère et des sortes de spectres à longues queues (je parle évidemment de l’appendice qui est le prolongement de la colonne vertébrale, qu’on soit bien d’accord ….) est très impressionnante, ultra séquencée et d’une violence graphique rare. D’ailleurs l’art de Boschi fait encore des merveilles dans ce numéro. Là où je serai peut être moins emballé, c’est avec l’écriture d’Ellis.  En effet, la rencontre entre Karnak et l’enfant messianique est trop alambiquée, Ellis veut nous perdre dans des discours métaphysiques trop spontanés, même si Karnak se prête très bien à ce genre d’écriture. Cependant, Ellis fait le choix audacieux de mettre en défaut les capacités hors normes du personnage de Karnak, qui pour l’instant était impressionnant de virtuosité, en jouant sur l’énoncé même de son pouvoir “Voir la faiblesse en toute chose”. C’est peut être un peu facile mais ça fonctionne très bien.

Encore un  bon numéro pour Karnak. Je vous conseille vraiment de vous procurer cette série mais attendez une sortie librairie ou allez voir du côté de la VO.

[/accordion][/accordions]

Un kiosque qui ne mérite plus l’achat. Vous pouvez vous contenter du premier arc d’Uncanny Inhumans et attendre une éventuelle sortie en librairie de Karnak, qui reste à lire. Heureusement pour nous, l’édito de fin de Panini nous annonce l’arrêt de ce kiosque après le numéro 7 de décembre, les inhumains n’ont pas (encore ?) la carrure nécessaire pour cohabiter au sein d’un univers à part entière. Si on ajoute à ça les nombreuses incohérences parsemées tout au long des séries (il faudra vraiment qu’on m’explique d’où vient ce nuage terrigène dont tout le monde parle, et ne me dites pas Infinity d’Hickman, ce n’est pas possible !), on est en droit d’attendre une vrai prise de décision de Marvel quant à ces personnages. N’hésitez pas à donner une note et à laisser un commentaire. 

Pour découvrir et commander ce numéro, c’est par ici: