All-New Spider-Man 7 (VF – Panini Comics)

Fiche technique

Contient les épisodes VO: Amazing Spider-Man 11-12, Spider-Man 2099 (2016) 9-10

Panini Comics – Kiosque Mensuel – 96 pages – 4,90€

Sollicitation éditeur: Peter Parker/Spider-Man s’attaque au Zodiaque lors d’une ultime confrontation et rencontre son prochain adversaire… Tony Stark ! On assistera aussi au retour de Mary Jane Watson. Sans compter deux épisodes de Spider-Man 2099 ! Par Slott, Camuncoli, David et Sliney.


Premier kiosque de la vague de décembre, et la très bonne nouvelle : pas de Inhumans !

[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””][accordion title=”Amazing Spider-Man #11 – 6.5/10″]

Scénario: Dan Slott – Dessins: Giuseppe Camuncoli

Vous lirez ici la fin de l’énorme arc narratif autour du Zodiaque. D’ailleurs, le commentaire général autour de cette conclusion sera mitigé. Alors que le numéro précédent ajoutait ce grain de “toujours plus”, notamment avec cette Clé du Zodiaque, un artefact marvélien aux pouvoirs divins, il rajoute encore une couche supplémentaire et on bascule dans la facilité. L’issue de l’affrontement est simple et à la manière d’un Snyder, Slott n’arrive pas à conclure de manière définitive, on se doute que ce Scorpion reviendra. Malheureusement, même Camuncoli n’arrive pas à me ravir, encore une fois son Sipdey est toujours très beau, entre les muscles et la souplesse mais dans tous les numéros précédents on retrouvait une page de folie, ici elle n’y est pas.

Numéro de conclusion en demie-teinte.

[/accordion][accordion title=”Amazing Spider-Man #12 – 6/10″]

Scénario: Dan Slott – Dessins: Giuseppe Camuncoli

Nouvel arc pour la série, et toujours pas convaincu. Slott ramène tout le cast proche de Peter, on retrouve Harry et … Mary-Jane, secrétaire privilégiée de Tony Stark. Alors que dans la série Invincible Iron Man de Bendis, MJ ne s’est toujours pas décidée quant à l’offre de Stark, Slott le prend pour acquis : encore une illustration de la non communication entre les auteurs chez Marvel. Alors qu’on espérait une rencontre savoureuse, les deux personnages ont un énorme passif commun, Slott esquive largement le problème. Ce n’est que l’intervention soudaine de Ghost, qui déclame son énième discours anti-capitaliste, qui déclenche l’action, et là encore ça flop. Spider-Man et Iron Man vont donc affronter le vilain, alternant vannes, punch-lines et références à la culture pop. Ce vilain n’est pas majeur, mais j’en ai marre de voir des scènes d’action désamorcées par l’humour constant, avec des bouffonneries en continu, à l’image de ce que peut nous pondre Marvel au ciné, étonnant ces similitudes….
Le numéro se termine toutefois sur le retour d’un vilain d’une mini série de SW, le Régent, dont il nous tarde de découvrir les motivations dans ce nouvel univers. Toujours Camuncoli aux dessins, et le monsieur reste en petite forme.

Un début d’arc là aussi poussif. J’espère retrouver le niveau atteint sur les premiers numéros de la série.

[/accordion][accordion title=”Spider-Man 2099 #9 – 8.5/10″]

Scénario: Peter David – Dessins: Will Sliney

Vous vous souvenez, le mois dernier j’espérais voir Miguel se lâcher de colère, après la découverte à la fin du kiosque : pari réussi. Quel plaisir de lire ça ! Violent, sans concession, sans foi ni lois, Spider-Man 2099 est décidément très intéressant à lire. Mais je comptais voir le personnage atteindre le point de non retour, malheureusement, David n’ose pas aller jusqu’au bout, sans doute bridé par les considérations des décideurs éditoriaux, c’est dommage. Le dessin, toujours assuré par Sliney, ne me plaît pas (reportez-vous aux précédentes reviews sur ce kiosque, j’y détaille mon avis).

Un super numéro où David prend la bonne direction, dommage qu’on ne soit pas en présence d’un titre indé, avec toutes les libertés que cela implique.

[/accordion][accordion title=”Spider-Man 2099 #10 – 7.5/10″]

Scénario: Peter David – Dessins: Will Sliney

David continue l’intrigue précédente tout en ramenant tous les personnages introduits précédemment, Venture, Glorianna et le Fist… L’auteur sait y faire, l’ensemble est assez organique et fonctionne très bien. D’ailleurs la fin du numéro est très intrigante avec ce voyage spatio-temporel foudroyant. Review très courte pour un très bon numéro que je vous invite à découvrir. Et puis quand on trouve des bulles avec “nous sommes le Fist, une organisation qui veut rendre le monde meilleur” ça ne peut être que génial.

Une super série, qui évolue dans son coin mais qui reste perturbée par un niveau de dessin assez faible.

[/accordion][/accordions]

Pour la première fois depuis le lancement du kiosque, Amazing Spider-Man déçoit, alors que la série de David s’intensifie. En tout cas, le futur du Tisseur devrait être radieux avec l’arrivée imminente du prochain évent arachnéen annoncé par Panini. N’hésitez pas à donner une note et à laisser un commentaire. 

Pour découvrir et commander ce numéro, c’est par ici: