Marvel Saga 3 (VF – Panini Comics)

 Présentation :

Scénario : Greg Pak
Dessins : Frank Cho
96 pages – 5,50 € – Sorti le 15/10/16

Sollicitation PaniniIl y a un nouveau Hulk dans l’univers Marvel ! Amadeus Cho, génie adolescent et ami d’Hercule, décide de faire mieux que Bruce Banner en devenant un Hulk parfait. Ne ratez pas ces aventures explosives remplies de monstres géants, par Greg Pak (Planète Hulk) et Frank Cho !
(Contient les épisodes US Totally Awesome Hulk 1-4)


Alors que Hulk se fait discret depuis pas mal de temps maintenant, seul son premier arc de la période Marvel Now, par Waid et Yu, avait fait du bruit à l’époque, et on l’avait retrouvé dans quelques numéros des Vengeurs par Hickman mais à part ça, rien à signaler. Et c’est donc pour le relaunch post-Secret Wars que Marvel nous avait annoncé ce titre : “Totally Awesome Hulk” à grand coup de campagne mystère, le visage de ce tout nouveau Hulk était noirci à l’époque (traduit en français par “Le carrément démentiel Hulk” …, la traduction est correcte mais à l’oreille ça ne passe pas). Et le voici donc, ce nouvel avatar du Géant de Jade : Amadeus Cho. En vérité ce n’était plus un secret tant le jeune coréen était le seul à pouvoir s’imposer dans ce nouveau rôle. En effet, il est intimement lié à l’histoire récente de Banner/Hulk et de tous les personnages qui gravitent autour de lui, Hercules en tête. De plus, Cho s’inscrit parfaitement dans cette démarche qu’a Marvel aujourd’hui de renouveler sa gamme de héros classiques avec des versions rajeunies, mais surtout ancrées dans des milieux sociaux et ethniques particuliers.

Greg Pak retrouve donc un personnages clé chez Marvel et nous propose 4 numéros, qui forment évidemment un arc narratif complet, mettant en scène l’adolescent. Autant le dire d’office, le titre est décomplexé, bourrin à souhait et on est finalement très loin des considérations dramatiques classiques de Bruce Banner : la dualité entre son humanité et la bestialité du monstre enfoui au plus profond de lui. Évidemment, Pak n’abandonne pas cet héritage et le questionnement de Cho sur le contrôle de son pendant vert est présent mais traité avec une fraîcheur à la page. On imagine mal un gamin de 16 ans, huitième intelligence de la planète, dont le souhait le plus cher est de devenir Hulk, avoir ce genre de considérations. Une fois ces réflexions reléguées au second voire au troisième plan, il reste un maximum d’action. Et malheureusement c’est tout ce que le lecteur aura à l’issue de ce kiosque : Teen-Hulk qui bastonne des gros monstres de type Kaiju, à grand renfort de punch-lines et autres plaisanteries, omniprésentes actuellement dans les titres “blockbuster” chez Marvel. Cependant, Pak a la bonne idée de ne pas laisser les lecteurs que nous sommes dans le flou quant au devenir de Banner, alors tout n’est pas expliqué mais certaines questions trouvent des réponses et des pistes sont lancées pour la suite ; à l’heure où le statu quo entre les Inhumains et les X-Mens n’est toujours pas éclairci (ça arrive en VO toutefois …),  je me permets de souligner les efforts de Marvel à ce sujet.

Pour sublimer toute cette pléthore d’action, qui de mieux que Frank Cho, dont le talent colle parfaitement au ton de la série. L’artiste est en parfaite symbiose avec Greg Pak, les personnages sont impeccables et il représente vraiment ces individus “alpha” au physique parfait. C’est finalement lors des scènes les plus calmes, qui en plus ne servent pas vraiment l’intrigue, que Frank Cho est le moins bon. L’artiste est notamment reconnu pour ses héroïnes ultra sexualisées mais sans jamais basculer dans le vulgaire et il ne tarit pas sa réputation ici : que ce soit la simple maman au tout début du kiosque, Miss Hulk ou encore sa Hellbender, on atteint là, la quintessence du mainstream. Même sa mouture du Hulk est, selon moi, l’une des plus massive jamais vu, les différentes poses que prend le personnage sont un vrai régal pour les yeux. 

5035212-hulk2015003_int2-1
Miss Hulk par Cho ou la sexualisation sans choquer.

Finalement j’ai eu exactement ce à quoi je m’attendais, pas de surprises, à aucun moment. Cette nouvelle itération du Hulk a pour elle d’être fraîche, et dans l’air du temps. Maintenant on ressent un vide certain quand on prend du recul. L’intrigue est, pour l’instant, assez minimaliste mais heureusement, Frank Cho assure au dessin, avec de l’action toujours plus débridée. A ce prix là, je conseille l’achat, mais qu’on se le dise, en format librairie, à 14.95 €, mon jugement n’est clairement plus le même.