Spider-Man Life Story (VO-Marvel)

Spider-Man Life Story
Scénario
Chip Zdarsky
Dessins
Mark Bagley
Editeur
Marvel
Contenu
Spider-Man Life Story #1-6
Our Score
10

Après avoir fait ses armes sur Spider-Man dans une vingtaine d’épisodes de la série Peter Parker : The Spectacular Spider-Man, Chip Zdarsky est convié par Marvel pour réaliser un projet en 6 parties à l’occasion des 80 ans de Marvel.

Un épisode – une décennie et un Peter Parker qui vieilli. Pour de vrai ! Pas comme dans les séries régulières où le personnage a toujours entre 18 et 30 ans, rajeunissant même par moment. Voilà un pitch totalement enthousiasmant qui, sous la houlette d’un des scénaristes les plus intéressants du moment, pouvait accoucher d’une histoire marquante et innovante. Et c’est bien le cas !

Chip Zdarsky s’empare pleinement de l’univers de Spider-Man en créant, pour chaque épisode, une histoire complète, comme un instantané du personnage à un moment donné, qui fait appel à un grand événement de la mythologie du Tisseur ou qui creuse une relation de Spider-Man avec un personnage important de son univers, tout en l’inscrivant dans l’Histoire Américaine. Ressurgissent ainsi la Saga du clone, Venom, Norman Osborn, Kraven ou ses relations avec Gwen Stacy, MJ Watson ou Tony Stark, avec en filigrane la guerre du Vietnam ou le 11 septembre.

La tour de force de Chip Zdarsky consiste à reprendre ces grands lignes de l’univers en les détournant pour leur donner un nouveau sens, une nouvelle force ! Il redéfinit le rôle de certains vilains, crée une vie de famille à Peter Parker, imagine des issues surprenantes à des situations connues du lecteur. On est à la fois en terrain connu et sans cesse surpris. Répartis sur chaque décennie, les épisodes ne pâtissent pas des ellipses nécessaires que le scénariste maîtrise parfaitement.

Et bien sûr, l’autre excellente idée de cette mini-série est le vieillissement de Peter Parker. Cela permet de créer un fil rouge tout au long des six épisodes et de voir ce que le scénariste imagine comme évolution pour le personnage. Ses relations avec Tony Stark guident l’histoire et notamment sa vision du monde qui évolue avec l’âge. Peter est de plus en plus désabusé, semblant vouloir prendre du recul. Cela s’associe avec sa vie de famille qui, là aussi, subit les aléas de Peter en tant que héros. Ses réticences, liées à son attachement familial, se mêlent à son sens des responsabilités qui ne le quitte jamais vraiment. Y compris dans le dernier épisode où le sens du sacrifice de Peter nous rappelle pourquoi les lecteurs aiment ce personnage. La fin fait écho à l'”origine” de Spider-Man avec la mort de son oncle Ben. Le symbole est fort, bien amené et clôt cette mini-série de façon touchante.  

Les six épisodes sont dessinés par Mark Bagley, grand artisan du renouveau du Tisseur avec Brian M. Bendis au début des années 2000 à travers l’univers Ultimate. Le talent du dessinateur rejaillit à travers des planches d’un dynamisme incroyable. Les images iconiques propres à Spider-Man se multiplient. Son trait ne perd jamais en régularité et les décors détaillés foisonnent. On sent que le dessinateur a pris un plaisir fou à réaliser ce projet.

On notera les magnifiques couvertures de singles de Chip Zdarsky lui-même et l’on attend maintenant une belle édition collectée pour ceux qui auraient raté les singles.

Review réalisée à partir des singles VO #1-6.

Spider-Man Life Story est un chef d’oeuvre où l’amour de Chip Zdarsky et Mark Bagley pour le personnage transparaît sur chaque page. Réinvention géniale et surprenante de l’Histoire du Tisseur, la mini-série est bluffante de maîtrise et d’inventivité. Un indispensable et un classique, déjà.
10
Chef d'oeuvre
On aime
Chip Zdarsky et Mark Bagley aiment Spider-Man et ça se sent
Chip Zdarsky revisite l'univers de Spider-Man de façon géniale
Toujours surprenant et touchant
Ambitieux
Mark Bagley en très grande forme