Top/Flop VO – Mai 2020

Nouveau format qui va mettre en avant les meilleures et les moins bonnes lectures de chaque mois dans la limite de 5 par catégorie ! C’est parti pour ce premier Top/Flop VO pour un mois de mai forcément plus léger en sortie  !

Top

1- Outer Darkness Chew #2 – John Layman – Afu Chan – Rob Guillory

Ce deuxième épisode du mini-crossover en 3 est tout simplement génial ! Tony  et son comparse se sont retrouvés téléportés dans le temps afin d’aider l’équipage du Charon à résoudre un problème diplomatique. John Layman bascule alors dans le méta le plus complet de façon totalement hilarante. Il y inclut une dose d’auto-dérision incroyablement drôle à propos de lui-même et de Rob Guillory. Ce délire méta s’insère parfaitement dans l’histoire du crossover qui reste un gros bonbon qui fait du bien. Afu Chan et Rob Guillory mêlent leurs superbes traits de façon homogène pour un résultat impeccable. Ce Outer Darkness – Chew peut devenir un incontournable pour les amoureux de ces univers.

2- Farmhand #15 – Rob Guillory – Rico Renzi

Farmhand est dans nos coups de cœur depuis son numéro 1 et ce 15 ne va pas déroger à la règle. Rob Guillory arrive à la moitié de son histoire, prévue en 30 épisodes, et nous balance un paquet de révélations sur le passé de la famille Jenkins et le moins que l’on puisse dire, c’est que le lecteur en reste sur les fesses. Désormais, plus rien ne sera comme avant. On sent que Rob Guillory  a écrit son histoire du début à la fin et maîtrise parfaitement son avancement. Ses dessins sont toujours un petit régal d’inventivité. Une des meilleures séries indés actuelles.

3- King of Nowhere #3 – W Maxwell Prince – Tyler Jenkins – Hilary Jenkins

King of Nowhere nous a embarqué, une nouvelle fois, dans le cerveau torturé de W Maxwell Prince dans un premier numéro totalement fou. Ce numéro #2 confirme pleinement la très bonne impression ressentie. Denis découvre cet univers étrange en compagnie de l’homme à tête de poisson pendant que le mystérieux chasseur entrevu à la fin de l’épisode #1 nous est un peu plus révélé et il ne rigole pas. Toujours inventif dans ses idées, bien illustrées par le duo Jenkins, King of Nowhere emporte le lecteur dans un mélange d’étrange et de polar. Hâte de lire la suite !

4- Suicide Squad #5 – Tom Taylor – Bruno Redondo – Adriano Lucas

Qui aurait pensé que la série Suicide Squad figurerait dans un top du mois un jour, compte tenu des runs récents ? Mais Tom Taylor est arrivé et a mis en place tout ce qui fait la qualité et l’aspect divertissant de ses séries. La nouvelle équipe, constituée en partie de nouveaux éléments dont on pensait qu’ils étaient là pour servir de chair à canon, se révèle bien plus organisée, maligne et redoutable que prévu. Tom Taylor s’est débrouillé pour que l’on commence à s’attacher à ses personnages en leur donnant de l’épaisseur et un vrai rôle à jouer dans la série. Dans ce numéro #5, il surprend le lecteur avec un gros retournement et l’arrivée d’un personnage inattendu qui promet du lourd pour la suite. Bruno Redondo, aux dessins, propose un travail très régulier et agréable à l’œil ! Une bonne surprise, fun et divertissante !

5- Five Years #9 – Terry Moore

 Five Years est particulièrement décompressé et le puzzle composé par Terry Moore sera à relire à tête reposée. Mais cet épisode 9 – l’avant dernier – est particulièrement drôle. Il met en scène Zoé, l’une des protagonistes de Rachel Rising, qui, avec son physique de gamine, multiplie les menaces, invectives et exécutions sommaires qu’un personnages de Tarantino n’aurait pas reniées. Cela crée une décalage très réjouissant. L’histoire avance également dans cet épisode et l’on sent bien que la fin risque de ne pas être très joyeuse. Le trait de Terry Moore est toujours très bon, on adore regarder ses héroïnes vivre sous nos yeux ébahis ! 

Flop

1- Venom #25 – Donny Cates – Mark Bagley – Frank Martin – David Micheline – Ron Lim

Alors que la série Venom est une des grosses réussites de ces derniers mois chez Marvel, grâce aux talents conjugués de Donny Cates et Ryan Stegman, le numéro #25 synonyme d’anniversaire chez la “maison des idées” – forcément, vu qu’aucune série n’atteint le #50 ou le #100, on trouve des occasions de faire la fête et de ramasser de l’argent où on peut – pointait le bout de son nez. Episode double, 2$ de plus pour …pas grand chose. Le lecteur habitué à la série a la désagréable impression qu’on lui fait un résumé des 24 premiers sans faire beaucoup avancer les choses. L’occasion d’un épisode comme celui-ci, même s’il peut servir aussi de point d’entrée pour les nouveaux lecteurs, doit marquer les esprits ! Or que nenni ! Il n’y a rien ou presque à se mettre sous la dent. Et ce n’est pas l’histoire en back-up de Micheline qui va nous rassasier…Déception !