Ultramega #1 (VO-Image Comics)

Ultramega
Release Date
17 mars 2021
Scénario & dessins
James Harren
Couleur
Dave Stewart
Editeur
Image Comics
Our Score
10

Vu sur B.P.R.D. ou Rumble, James Harren se lance dans l’aventure solo avec ce Ultramega dont la couverture donne un avant-gout.

Un virus cosmique transforment les individus en monstres géants et destructeurs. Le seul rempart contre cette menace sont les 3 Ultramega, individus dotés de super pouvoirs

Si le pitch initial n’est pas inédit, c’est le traitement qui démarque le comic de James Harren. L’auteur choisit de livrer un premier épisode de 60 pages, offrant par-là un début de série d’une rare densité, source de satisfaction pour le lecteur.

James Harren mêle action et développement de personnages à travers le prisme de combats types Kaijus et d’une relation familiale impliquant Jason, l’un des Ultramega. Tension et émotions proviennent de ce contexte personnel riche et bien construit qui conduit l’auteur, grâce à son nombre conséquent de pages, à un nouveau statuquo dès la fin de l’épisode.

L’auteur parvient à un amalgame assez remarquable, mixant les genres avec un juste équilibre et livrant un récit passionnant.

D’un point graphique, James Harren épate par la puissance de son dessin. Explosif sur les scènes d’action, l’artiste sait ajouter une touche horrifique expressionniste impactante, aidé par l’excellent Dave Stewart aux couleurs. Riches en détails, ses planches deviennent époustouflantes quand elles se doublent sur des scènes de combats ébouriffants. Un claque graphique !

Fort d’une mise en bouche de 60 pages, Ultramega épate autant par le traitement scénaristique que par la claque graphique qu’il impose au lecteur, abasourdi. 

10
Points forts
Quelle densité !
Claque graphique
60 pages de plaisir !