We only find them when they’re dead #1

We only find them when theyre dead #1
Release Date
3 septembre 2020
Scénario
Al Ewing
Dessins
Simone Di Meo
Couleurs
Simone Di Meo, Mariasara Miotti
Editeur
Boom!Studios
Our Score
8

Après Tom Taylor, un autre gros nom du comics mainstream se lance dans son premier creator owned et comme pour l’australien, c’est chez Boom!Studios que Al Ewing a posé ses bagages. Fort d’une promotion importante et d’un titre intrigant, We only find them when they’re dead est aussi la première création indépendante de Simone Di Meo, artiste italien en vu sur Mighty Morphin’ Power Rangers.

Aux confins de l’espace, des vaisseaux d’autopsie dépouillent des Dieux morts de leur viande, leurs minéraux et leurs métaux. Le Captain Malik et son équipage ont un autre objectif qui se traduit par l’obsession de Malik de découvrir un Dieu vivant.

Al Ewing choisit l’aventure spatiale pour contexte de sa première création indépendante et s’engage dans une possible intrigue mystique, veine explorée dans Immortal Hulk avec un succès mitigé. Pour le moment, on ne peut que supputer sans condamner d’avance le scénariste. Car celui-ci injecte une bonne dose d’action et commence à développer ses personnages de façon intéressante. Il propose également des idées originales comme ces dépouilleurs de Dieux qui s’avèrent plutôt emballantes. 

Parmi les points plus mitigés, on notera un rythme un peu lent et une forme d’utilisation de langage technique un peu lourde. L’ensemble forme toutefois un épisode plein de potentiel mais reste assez introductif. 

Le point fort de cette nouvelle série est l’univers graphique créé par Simone Di Meo. Les couleurs chatoyantes et lumineuses, mêlées aux designs de vaisseaux aux formes arrondies dans des mises en pages travaillées façonnent des pages réjouissantes. Sans parler des Dieux aux courbes…divines. Une réussite totale pour cette partie graphique. 

S’il reste assez introductif, ce premier épisode de We only find them when they’re dead propose suffisamment d’atouts pour capter l’attention du lecteur, à commencer par une partie graphique de haute volée ! 
8
Points forts
Un univers graphique emballant avec des couleurs lumineuses et parfaites
Des idées pleines de potentiel
Points faibles
Un récit qui ne misera pas sur son rythme effréné
Encore très introductif
Quelques échanges "techniques" répétitifs qui alourdissent le récit