X-Men/Fantastic Four #1 (VO-Marvel)

X-Men/Fantastic Four #1
Release Date
5 février 2020
Scénario
Chip Zdarsky
Dessins
Terry Dodson
Editeur
Marvel
Our Score
7.5

Un peu plus de trente ans après Chris Claremont, Chip Zdarsky reprend l’idée de confronter X-Men et Fantastic Four. Il démarre cette mini-série à un moment où les X-Men ont retrouvé des couleurs grâce à Jonathan Hickman et où les FF sont revenus de loin grâce à Dan Slott au travers d’aventures sympathiques mais pas mémorables.

Franklin Richards, le fils de Sue et Reed, vit une crise existentielle liée à son âge et rencontre des problèmes avec ses pouvoirs que Reed ne parvient pas à résoudre. Les Mutants ayant décidé de rassembler tous leurs membres, ils ont décidé de convaincre Franklin, lui-même mutant, de les rejoindre sur Krakoa. Ils missionnent Kitty Pride, qui entretient des liens particuliers avec Franklin depuis la première mini de Chris Claremont, d’aller le convaincre.

Chip Zdarsky s’appuie remarquablement sur la caractérisation des deux “équipes” présente dans leurs séries respectives pour installer son intrigue. Les bases sont posées efficacement avec ce qu’il faut de tension et de légèreté. La volonté des Fantastic Four de rester une famille unie au point d’être aveugles devant l’attitude de Franklin et l’arrogance sans vergogne des X-Men qu’a introduit Jonathan Hickman sont très bien retranscrites. Le rôle ambiguë de Kitty Pride questionne le lecteur et s’appuie très bien sur son lien avec Franklin. Quelques scènes particulièrement bien dialoguées permettent de saisir les doutes et les intentions des uns et des autres. Toutefois, quelques redondances dans les hésitations de Franklin et la passage obligé un peu facile d’une bonne petite baston entre Mutants et FF ternissent ce joli tableau. 

Aux dessins, Terry Dodson réalise une plutôt bonne prestation même s’il s’abstient de dessiner les décors dans de nombreuses cases et si certaines silhouettes sont rapidement esquissées. L’ensemble est loin d’être parfait mais l’artiste fait le boulot. Les couleurs de Laura Martin sont jolies et conviennent parfaitement à une histoire mêlant FF et Mutants.

X-Men/Fantastic Four installe bien son intrigue grâce notamment à une bonne caractérisation des différents personnages. Néanmoins, quelques lourdeurs narratives ternissent légèrement le tableau. Rien qui ne nous empêche d’aller voir la suite, fort heureusement.
7.5
On aime
La caractérisation des personnages
Une intrigue bien amenée
L'appui sur la mini-série de Chris Claremont
Des dessins corrects...
On aime moins
Quelques lourdeurs narratives
...mais nullement dénués de défauts