All-New Iron Man & Avengers 7 (VF – Panini Comics)

Fiche technique

Contient les épisodes VO: Contient les épisodes US Invincible Iron Man (2015) 9, Captain America : Sam Wilson 7(I-II), Mighty Thor (2016) 7

Panini Comics – Kiosque Mensuel – 96 pages – 4,90€

Sollicitation éditeur: Sam Wilson/Captain America rejoint le crossover L’affrontement et la petite ville de Pleasant Hill… Iron Man continue de se battre au Japon aux côtés de War Machine et Spider-Man, tandis que la saga du Thor d’origine s’achève ! Par Bendis, Deodato Jr, Aaron, Dauterman, Garres, Spencer et Acuna.


Pas d’International Iron-Man, du Captain excellent et du Thor moyen, voilà le menu !

[accordions tabs_bgcolor=”#ffffff” tabs_textcolor=”#000000″ tabs_bordercolor=”” tabs_opacity=””][accordion title=”Invincible Iron Man #9 – 4/10″]

Scénario: Brian M Bendis – Dessins: Mike Deodato Jr

Il ne se passe rien. Cette intrigue au Japon s’enlise et on ne sait pas pourquoi, les enjeux ne sont pas clairs, les coups de théâtre sont téléphonés, les discussions sont longues et ennuyeuses et en plus … c’est pas beau. Suite à l’explosion de clôture du mois dernier, Bendis nous fait croire à la disparition de Stark mais la mayonnaise ne prend pas. Le récit est lassant et … juste chiant à lire. Les personnages discutent des pages entières sans motivation alors que le fond tient sur 3 cases. Comme toujours avec Bendis, ce n’est pas soporifique mais terriblement dilué dans un imbroglio de dialogues affreusement plats et de séances de questions/réponses interminables. On pourra extirper des pages quelques pistes pour la suite : Riri Williams tombe le masque et Fatalis dévoile en partie ses nouvelles motivations “humanistes”.

Un numéro chiant à souhait, l’intrigue n’avance pas et à un mois de CW II, j’ai définitivement peur de cet event made in Bendis-land.

[/accordion][accordion title=”Captain America : Sam Wilson #7 – 10/10″]

Scénario: Nick Spencer, Joss Whedon – Dessins: Daniel Acuna, Angel Unzueta, John Cassaday

Un, deux, trois … BRANLÉE ! mon numéro préféré de ce relaunch Marvel (et donc Panini), tout simplement. C’est la suite directe du cross-over Standoff, présenté dans le mag All-New Avengers. On commence d’ailleurs par une introduction, dessinée par Unzueta. Ses pages, au style graphique très générique mais efficace, présentent Cap Wilson et Bucky, deux versions du Captain America, tenter de secourir Steve retenu prisonnier par la cohorte de vilain fraichement libérée de Pleasant Hill. Sans m’attarder, le but ici est de nous introduire le concept d’héritage du bouclier, l’un des messages clés du personnage de Captain : qui pour reprendre cet uniforme mythique ? On bascule tout de suite dans le “vrai” épisode, et là c’est la claque, rien que cette première pleine page ! Et ensuite Spencer nous fait l’un des numéros ultime sur Cap. En le confrontant à son passé, son bestiaire, ses plus grands ennemis et sa récente vieillesse, le numéro est beau et surtout nostalgique. Le lecteur comprend que la force première de Steve, ce n’est pas son physique mais bien ses idéaux, sa valeur, sa vertu. On termine par le retour attendu d’un héro et la suite s’annonce grandiose. On pourra reprocher une certaine lourdeur voire une redite, tant ce genre d’exécution reste commune sur Captain mais Spencer est juste, et voir du vrai héroïsme dans un univers Marvel où tous les grands héros sont des imbéciles qui se tapent dessus, c’est réjouissant ! Enfin un mot sur le travail d’Acuna, somptueux. L’artiste mélange la douceur caractéristique de son trait avec certaines planches très violentes. Son baron Zémo est ultra classe et cette double page est une dédicace suprême au Man out of time… à encadrer directement. Enfin un back-up par Whedon et Cassaday dispensable et pas forcément très bien écrit.

Un numéro en forme de carton plein pour moi ! Cap est le plus grand, le meilleur ! Je ne suis pas objectif pour un sou (ça reste mon héros Marvel favori) mais allez lire ce numéro.

[/accordion][accordion title=”Mighty Thor #7 – 6.5/10″]

Scénario: Jason Aaron – Dessins: Russel Dauterman, Rafa Garres

Suite de cet arc de transition, de la malédiction de Bodolf et de son combat avec Thor. Concernant l’histoire, pas grand chose à dire, on reste dans ce timbre particulier de la fable mythologique qui remplit parfaitement son office. L’affrontement entre les deux personnages est jouissif et fourmille de petites références à peine cachées à l’univers Marvel. Le raccord est fait avec le récit “présent” et les liens possibles entre Bodolf, Thor, Loki et Dario Agger, le patron de Roxxon, sont plus évidents. Finalement, c’est le dessin très particulier de Garres qui coince. En effet, le mois dernier, le poids de la découverte avait masqué les remarques suivantes : c’est sale, brouillon, grossier et finalement très peu lisible. La colorisation n’aide pas à identifier clairement les différents ensembles dans les cases. Ça reste subjectif, mais je n’aime pas forcément, allez jeter un œil avant  de passer en caisse (mais de toute manière, vous achetez ce kiosque pour Cap).

J’espère que le mois prochain nous verrons le retour du Thor présent, plus pêchu et original, avec un Dauterman en plein forme.

[/accordion][/accordions]

Iron-Man n’en finit pas de baisser en qualité, Spencer augmente le niveau de sa série (merde, que c’était bon et génial  ce numéro), Thor assure et reste correct mais vivement le retour de Dauterman et de Jane Foster. Un kiosque recommandé mais objectivement pas obligatoire, sauf si vous suivez Standoff avec attention.

Pour découvrir et commander ce numéro, c’est par ici: