Bitter Root #1 (VO-Image Comics)

Le duo de Power Man & Iron Fist, David Walker (Nighthawk) et Sanford Greene débarque chez Image accompagné au scénario de Chuck Brown, pour une série intitulée Bitter Root. L’histoire se déroule aux États-Unis dans les années 20, période où le racisme ne rencontre pas toujours d’énormes résistances. Le Mal s’incarne sous la forme de monstres que combat la Famille Sangerye dans les rues de Harlem ou sur les rives du Mississipi. Les membres Afro-Américains de cette famille luttent à leur manière, en pratiquant une forme de sorcellerie, et vont être confrontés au racisme ordinaire, ses préjugés et ses conséquences funestes. Dans le même temps, un couple cherche à améliorer un sérum qui leur permettrait de se relier au Mal.

L’épisode présente une réelle bonne accroche, mélange d’action, de sorcellerie et d’humour, tout en abordant le thème du racisme.  La description des années 20 est efficace, notamment graphiquement. Les décors, les costumes nous immergent dans cette période. Les scénaristes lancent trois intrigues en une vingtaine de pages. C’est rythmé et suffisamment mystérieux pour nous emporter dans l’histoire. Les personnages ont déjà une caractérisation précise et s’en trouvent immédiatement attachants.

Graphiquement, le trait de Sanford Greene, caricatural dans certaines expressions, est adapté au ton de la série et à la période décrite. Les scènes d’action sont dynamiques et la mise en page plutôt maligne et efficace. Les couleurs dans des tons vert et violet sont très belles et ne noient pas les dessins de Greene. Une partie graphique de qualité.


Porté par une très bonne partie graphique, Bitter Root #1 est un excellent premier épisode qui nous entraine efficacement. Une série à suivre !

9.5
Excellent
En Bref...
Un départ intriguant !