Billionaire Island #3 (VO-Ahoy Comics)

Billionaire Island #3
Release Date
22 juillet 2020
Scénario
Mark Russell
Dessins
Steve Pugh
Couleurs
Chris Chuckry
Editeur
Ahoy Comics
Our Score
9

Mark Russell qu’on a adoré sur Second Coming est revenu avec Billionaire Island en mars dernier. Le premier numéro nous avait convaincu grâce à son ton satirique particulièrement acide

Revoici la mini-série pour son numéro #3 et l’impression est toujours très bonne ! Rick Canto, un “billionaire” a créé une île mobile réservée à ses congénères. Une journaliste, Shelly Bly, s’est aventuré sur l’île pour enquêter et s’est faite piéger par Canto alors qu’un individu dont la famille a subi les agissement capitalistes de Canto souhaite lui faire la peau. Au début de ce numéro #3, Shelly Bly est parvenu à s’évader de sa geôle et découvre les coins déserts de l’île et l’individu, qui s’est introduit, sur l’île s’est fait capturer

Cette épisode #3 opère un basculement supplémentaire dans la folie et la caricature. Du côté de Shelly Bly, la découverte d’un individu qui fut prisonnier de Rick Canto avant de s’échapper est source de scènes hilarantes. Du côté de Rick Canto, l’interrogatoire de l’intrus est l’occasion d’un réquisitoire sans pitié sur le capitalisme et ses ravages ! Les billionaires sans scrupules en prennent pour leur grade. Si la caricature est bien évidemment au centre de la série, le discours de Mark Russell s’avère particulièrement pertinent, sans ambiguïté et original. Le dinguerie atteint des sommets lorsqu’il doit être décidé de la vie ou de la mort de l’intrus avec l’arrivée du Business Dog

Les dessins de Steve Pugh, superbement colorisés par Chris Chucky, mêlent réalisme dans les décors précis qui sont en toile de fond et caricature, au travers des personnages et leurs expressions. L’artiste propose un trait très régulier et très agréable.

Rythmé, bien écrit, pertinent, drôle et superbement dessiné, Billionaire Island est une série à part et au propos engagé qui fait un bien fou !
9
Points forts
Une satire féroce
Très drôle
Un grain de folie réjouissant
Les dessins de Steve Pugh entre caricature et réalisme