Kit de survie Spécial: Fresh Start

La dernière relance de l’univers Marvel a débarqué en juin et s’appelle Fresh Start ! Lassé par des nouveaux départs qui n’en étaient pas vraiment et qui souvent, ces dernières années, n’étaient pas synonymes de qualité, j’avoue avoir ouvert les premiers épisodes des principales séries avec une réticence certaine ! Mais Ô surprise, pour un nombre conséquent d’entre elles, la qualité et une certaine originalité étaient au rendez-vous ! Pas toujours, rassurez-vous !  Fresh Start arrive en  France en janvier avec Infinity Wars mais surtout à partir de février avec les mensuels softcover de Panini ! Afin que vous ne ratiez pas les bonnes séries et évitiez les mauvaises, je propose de faire une petite et modeste revue – non exhaustive – des principales séries !

Immanquable

The Immortal Hulk

LA série de ce Fresh Start ! Al Ewing, qui jusque-là n’avait pas emporté mon adhésion sur ses différentes séries, a su proposer un ton horrifique original, proche dans l’esprit – pour les premiers épisodes tout du moins – des comics des années 50 édités par EC Comics avec un épisode-une histoire. Il est revenu par la suite à des arcs plus longs mais pas moins bons, mettant à rude épreuve nos nerfs avec des cliffhangers assez fous ! Banner est poursuivi par la police ainsi que par une journaliste qui enquête sur lui, alors que son alter ego supérieurement intelligent semble avoir pris le dessus. Si le pitch fait penser au run de Bruce Jones, l’ambiance lorgne davantage vers l’horrifique que le polar. Joe Bennett aux dessins – pour l’essentiel – réalise un boulot assez excellent, s’adaptant bien à l’ambiance de la série. Franchement INDIPSENSABLE !

A retrouver en VF en librairie en mars.

Très bon

Venom

Parmi la multitude de projets auxquels il participe, Donny Cates a pris en main la destiné de Venom. En quelques épisodes, il a su redéfinir les origines du symbiote, donner des explications à certains éléments utilisés par d’autres auteurs tout en proposant un histoire haletante. Dans un début de deuxième arc, il s’est attaqué récemment au personnage d’Eddie Brock lui donnant davantage de profondeur. L’ensemble est illustré de façon totalement bluffante par Ryan Stegman au sommet ! Un titre vraiment bien écrit et à tenter même si vous n’êtes pas fan du personnage. A noter que Marvel a sorti deux one-shots sur l’univers de Venom et un annual. Ce dernier est une sombre bouse alors que le one-shot Ven’Am est intéressant et que le Web of Venom : Carnage, sans être mauvais ne présente pas d’intérêt particulier. Comme ces épisodes seront certainement intégrés au softcover ou dans un tome librairie plus tard, vous ne pourrez pas ne pas croiser leur chemin. 

A retrouver dans le softcover bimestriel Venom à partir de février et sans doute 6 mois plus tard en librairie.

Cosmic Ghost Rider

Mini-série lancée dans le sillage de l’excellent Thanos du même Donny Cates, Cosmic Ghost Rider s’intéresse au personnage totalement déjanté créé par le scénariste. Cet olibrius veut empêcher Thanos de devenir le monstre qu’il est devenu en traversant le temps. On n’est pas au bout de nos surprises. Cinq épisodes survoltés, souvent drôles et bien dessinés par Dylan Burnett, dont la puissance n’atteint pas celle de Thanos mais qui réjouiront les lecteurs qui se sont éclatés sur le run du Titan Fou. Une fin un peu classique qui n’entache pas la qualité de cette série hyper fun.

A retrouver en VF en librairie en mars.

Bon

Tony Stark Iron Man

Dan Slott s’est vu confié L’homme de fer pour une série très fun, au ton assez léger mais pas crétin. Là aussi, des arcs courts avec de l’action, de l’humour et un cast qui se construit petit à petit. C’est assez original et les histoires assez intéressantes. Tony Stark est un homme d’affaires débordé qui n’hésite pas à se glisser dans son armure pour aller se castagner. Valerio Schitti assure aux dessins, son trait est dynamique et régulier. Seul bémol en VO, des retards répétés. Un point faible qui ne devrait pas se répercuter en VF.

A retrouver dans le softcover Avengers dès février puis sans doute 6 mois plus tard en librairie.

The Amazing Spider-Man

Nick Spencer a pris les commande de l’ultra populaire série Amazing Spider-Man. Après l’immense run de Dan Slott – en termes de durée, pour la qualité, chacun est laissé juge – Marvel a annoncé un retour aux bases. D’ailleurs le premier arc s’intitule Back to basics ! Dans un premier temps, Spencer semble reprendre le ton dont il avait usé sur Superior Foes of Spider-Man, riche en blagounettes. Un premier arc assez poussif avec une histoire de dédoublement assez bancale. Par la suite, l’auteur a trouvé un équilibre entre humour, action et respect de la continuité. C’est désormais une série agréable à suivre. L’alternance entre Ryan Ottley et Humberto Ramos aux dessins n’est pas gênante, les deux artistes étant très bons !

A retrouver dans le softcover Spider-Man dès février puis sans doute 6 mois plus tard en librairie.

Thor

Depuis six ans, Jason Aaron nous conte les aventures du Dieu du tonnerre. Parfois irrégulier, le scénariste a produit un run d’une qualité globale assez impressionnante. Pourquoi changer une équipe qui gagne en ce début de Fresh Start ?  Enfin presque puisque Russel Dauterman est parti, remplacé par Mike Del Mundo dont le style si particulier ne convient pas vraiment à Thor. D’autant que ses planches manquent parfois de lisibilité. C’est le point faible de cette relance. Sinon, l’histoire continue son bout de chemin.

A retrouver dans le softcover Avengers à partir de mars après la fin probable d’Avengers extra puis sans doute 6 mois plus tard en librairie.

X-23

Mariko Tamaki a pris la suite de Tom Taylor sur All New Wolverine avec le même esprit. La caractérisation des personnages est fidèle et les histoires sont sympathiques globalement. Pas un chef d’œuvre mais une série vraiment agréable. Seul bémol, Marvel joue la valse des dessinateurs comme il l’avait fait sur All New Wolverine. L’excellent Juan Cabal a rapidement laissé sa place. Dommage.

Rien d’annoncé pour le moment mais nul doute que Panini sortira cette série, plutôt en librairie. Si l’on se réfère au traitement de All New Wolverine en kiosque, c’est même préférable.

Fantastic Four

Un premier épisode exceptionnel dans lequel se mêlent magie et espoir. Mais Dans Slott met un peu trop de temps à ramener le FF au complet sur Terre. Sara Pichelli, vite secondée, n’est pas au meilleur de sa forme. L’épisode #5 , tout frais en VO, a bien relancé la machine avec Aaron Kuder aux dessins, désormais. Des retards en VO dont Panini devraient épargner les lecteurs VF.

Rien d’annoncé pour le moment mais nul doute que Panini sortira cette série, plutôt en librairie.

Extermination

Ce n’est qu’une mini-série censé faire le ménage en renvoyant les jeunes X-Men dans leur foyer mais c’est peut-être le seul truc bon sur les mutants que vous lirez dans ce début de Fresh Start qui une nouvelle fois sera sans pitié pour les X-Men ! Ed Brisson tient plutôt bien son histoire et balance surtout quelques bons cliffhangers. La partie graphique est l’œuvre de Pepe Larraz, c’est du solide !

Rien d’annoncé pour le moment mais nul doute que Panini sortira cette série, dans le softcover X-Men qui commencera par achever les séries Legacy puis en librairie.

Mitigé

Captain America

La série de Ta-Nehisi Coates et Leinil Francis Yu n’est pas mauvaise mais beaucoup trop décompressée. La lecture en single a donné une impression de surplace dérangeant. Au bout de 4 épisodes, j’ai dit stop mais je pense retenter ma chance en VF. Dans un softcover contenant 3 ou 4 séries, cela peut faire l’affaire. Les dessins de Yu étaient plutôt bons.

A retrouver dans le softcover Avengers à partir d’avril, après la fin d’Avengers extra puis sans doute 6 mois plus tard en librairie.

Marvel Knight 20th

La mini-série censée fêter le vingtième anniversaire du célèbre label éponyme est loin d’être excellente. Chapeautée par Donny Cates, elle n’en a pas la patte. Les changements de scénaristes et de dessinateurs à chaque épisode n’aident en rien un récit manquant de cohérence, de force et finalement de réel intérêt. 


Rien d’annoncé pour le moment mais nul doute que Panini sortira cette série, plutôt en librairie.

A éviter

Avengers

La série de Jason Aaron est une énorme déception. Quand on voit ce qu’est capable de faire le scénariste sur Thor par exemple, on est affligé par la faible qualité de l’ensemble. L’histoire est ennuyeuse au possible et la narration boursoufflée. J’ai arrêté au bout de 6 épisodes. Les dessins de McGuiness ne sauvent rien.


A retrouver dans le softcover Avengers dès février puis sans doute 6 mois plus tard en librairie.

Uncanny X-Men

Un premier épisode correct qui n’a pas masqué longtemps un cruel manque de fond et d’idées. Une narration ennuyeuse et un recyclage grossier des fonds de verres des années 90 ont vite eu raison de mon intérêt. Trois épisodes et puis s’en vont. Une relance clairement ratée.


Rien d’annoncé pour le moment mais nul doute que Panini sortira cette série, sans doute dans le softcover X-Men après la fin des séries Legacy puis plus tard en librairie.


Les autres séries présentes dans les softcover et non évoquées dans ce modeste guide n’ont pas été lues. Néanmoins, le X-Men termine les séries lancées sous l’aire Legacy qui étaient clairement médiocres dans leurs premiers épisodes. Pour accompagner Amazing Spider-Man, le Spider-Man propose la suite des séries Spectacular et Ben Reilly qui là aussi n’ont pas rencontré mon adhésion. Enfin, le softcover “inaugural” Infinity Wars contient ce qui aurait du être la suite du run de Duggan sur Les Gardiens de la galaxie transformé en Event. Les échos de la VO présentaient quelque chose de nettement moins bons que les dits-Gardiens ! Je testerai !


Pas mal de bonnes séries, comme vous le constatez, malheureusement dispersées dans une multitude de Softcovers à l’intérêt global discutable. Attendre des parutions “Librairie” semble plus judicieux mais il faudra s’armer de patience. A vous de voir. D’autant que Panini propose désormais ses tomes contenant 5 épisodes à 18€ ! Seul le softcover Avengers me parait comporter suffisamment de séries de qualité (à partir d’avril avec Iron Man, Thor et Captain America, ajoutées au faible Avengers) pour passer à la caisse (avec une petite augmentation au passage, il faudra désormais dépenser 7,50€).