CoMix Stories #6

Nouvelle salve de kiosques pour ce mois-ci ! Vous retrouverez une review détaillée du crossover “The Button”, ici.


Batman Rebirth #11- 7/10 par Kidroy

Scénario: T. King, J. Williamson, J. Tynion IV, S. Snyder, T. Seeley. M. McMillian – Dessins: J. Fabok, H. Porter, M. Takara, C. Carnero, Jock, J. Fernandez, C. Duce, J. Fernandez

  • Detective Comics #956-957 : Tynion réalise un tour de force indéniable depuis les débuts. Toute une famille sans lien de sang s’anime, s’étend dans une narration variée. L’auteur n’omet aucune des précédentes histoires, et s’en sert justement pour densifier son récit en cours. Orphan s’emporte et mûrit suite au conflit séculaire familial en jeu. L’issue, très dure, n’en est pas moins forte. Pour autant, Batwoman, véritable meneuse, n’est pas oubliée, son héritage paternel non plus. En guise de supplément généreux, Spoiler a elle aussi droit à son propre numéro dont la direction anarchiste pourrait se révéler captivante. Pour les amoureux des déclinaisons du Batman. Pour les autres, ceux qui préfèrent une série plus confidentielle, plus stylisée en un sens, ne s’y retrouveront pas. 
  • All-Star Batman #9 : L’énième numéro du génial Snyder sur ce vilain polyptyque s’attache au Démon. L’auteur trouve une explication, excentrique comme à son habitude, à la course autour du globe. Contamination virale glaciale, échappée désertique et sophisme fou, Scott Snyder est à son aise. Entouré d’artistes de renom, encore ce mois-ci en la présence de Jock, ces Fins du Monde sont franchement à dévorer. 
  • Nightwing #20-21 :  Nightwing #20 est une parfaite conclusion à l’histoire enclenchée. En forme d’hommage sobre à Morrison, Seeley a su trouver les mots et les pinceaux pour cette manœuvre narrative inattendue. Seeley voltige sur un nuage rhétorique fantasque imaginatif. Il sait trouver les mots et les ambiances hallucinées qui conviennent. Contrairement à McMillian, au travail bien plus discutable. 

Le Badge déçoit, Detective Comics est efficace mais ne s’extraie jamais de son cadre calibré familial. Snyder rassure sur ce second arc. Nightwing enchante avec humilité mais peine à se renouveler constamment. 


Justrice League #11 – 8/10 par Boris

Scénario: B. Hitch, P. Tomasi, J. Williamson, R. Venditti – Dessins: F. Pasarin, P. Gleason, C. Di Giandomenico, J. Merino, Neil Googe, R. Sandoval, E. Van Sciver

  • Justice League #17-18 : Veuillez laisser un message après le bip sonore.
  • Action Comics #975 : Après un démarrage excellent orchestré par le duo Tomasi-Gleason, nous découvrons ici, sous la plume de Dan Jurgens, qui se cache derrière le mystérieux Clark Kent . L’épisode est bien écrit mais se lit bien trop rapidement. Heureusement, le cliffhanger nous laisse plein d’interrogations. Les dessins de Doug Mankhe sont très bons. Sa mise en page est toujours très travaillée et efficace, et ses 8 pleines pages successives avec des ennemis de Superman sont vraiment très belles. Un bon épisode donc mais un peu vite lu.
  • Action Comics #975 (Back-up) : Le grand Paul Dini prend la suite pour cette histoire back-up qui est en fait un second épisode. Il décrit habillement ce qui est arrivé au personnage qui a pris l’identité du second C. Kent tout en revenant sur son histoire avec Superman. Le récit est vraiment bien construit avec ce qu’il faut de malice dans les situations et les dialogues. Ian Churchill réalise une partition de toute beauté, avec son trait détaillé, bien aidé par la belle colorisation de Mike Atyieh. Ce monde magique lui convient à merveille.
  • Hal Jordan and the Green Lantern Corps #18-19 : Duo d’épisodes toujours agréables. Robert Venditti maîtrise plutôt bien sa série. Il fait revenir le personnage de Rip Hunter qui voyage dans le temps et l’utilise très bien pour installer son intrigue de disparition des Green Lanterns. Il est toujours plaisant de lire cette série. Sans être un incontournable, elle reste d’une grande régularité dans la qualité. Aux dessins Ken Marion est moins à l’aise que ses comparses habituels mais ça reste lisible.

Action comics et Hal Jordan maintiennent une niveau de qualité qui fait de ce magazine un vrai plaisir de lecture chaque mois. Mention spéciale au Back-up d’Action Comics très réussi !


Avengers Universe #003 – 6/10 par Boris

Scénario: A. Ewing, J.Aaron, N.Spencer, D. Walker – Dessins: P. Medina, A. Arizmendi,J. Vlasco, V. Schiti, R. Dauterman, J. Benett, M. Morazzo, J. Coelho, G.H.Walta

  • Us Avengers #8-9 : Décidément, je n’arrive pas à rentrer dans cette série. Je trouve que le mélange des tons aventures – qui se veulent avec enjeux – et humour – qui fonctionne moyennement – ne prend pas. La série ne décolle pas, le rythme est assez mou et les enjeux tombent à plat. Dommage, les dessins sont plutôt bons bien qu’un peu caricaturaux dans le style comics de superhéros.
  • Mighty Thor  #22-23 : Fin de l’arc sur le War Thor. Beaucoup de baston mais pas grand chose à se mettre sous la dent. L’ensemble est très basique et loin des meilleurs moments de la série. Les dessins sont corrects bien que manquant parfois de lisibilité. Valerio Schiti fait le boulot mais n’est pas Russel Dauterman ! On attend maintenant le 700 !
  • Captain America : Sam Wilson #24 : Dernier épisode de la série…heu non, dernier épisode publié dans la mag Avengers Universe puisque Panini, jamais à court de petites blagues, nous réserve l’épisode 25 pour le mag Avengers du mois prochain ! Voyage, voyage, petit naïf de lecteur, au gré des pérégrinations de l’éditeur qui se sera bien payé notre tête avec trois magazines différents pour cette série de 25 numéros ! Revenons à celui du jour qui voit Sam Wilson confronté à ses doutes sur son avenir en tant que Cap. A travers des échanges avec son frère Gideon, Misty ou un jeune qu’il a inspiré, Spencer retrace la caractérisation du personnage tel qu’on l’aura vu sur sa série. Variant les tons, le scénariste enrobe l’ensemble de dialogues bien sentis. Aux dessins, Joe Benett fait un travail propre bien que manquant sérieusement d’originalité dans la mise en page.
  • Occupy Avengers #8-9 : Petit regain de forme pour ces deux derniers épisodes tie-in à Secret Empire même si l’on reste dans l’anecdotique. Walker nous montre l’équipe menée essentiellement par Tilda Johnson qui mène la rébellion contre l’Hydra. Un peu d’humour, pas mal d’action, ce n’est pas désagréable à lire mais tout au long de ces 9 numéros, David Walker n’aura pas réussi à proposer de sagas marquantes. Comme pour l’excellent Nighthawk, le scénariste doit courir vers sa fin. En fait, non, il n’y a pas de vraie fin et l’on reste beaucoup sur la notre ! Les dessinateurs du premier épisode s’y sont mis à deux pour pondre quelque chose d’assez moche. Walta réalise le second, dans son style particulier mais qui fonctionne. Au final, une série pas désagréable mais vite oubliée.

Le kiosque Avengers Universe alterne les niveaux de qualité. Thor et Cap restent les séries les plus intéressantes. Toujours aucun chapitrage de la part de Panini.


[alert variation=”alert-info”]

Pour découvrir et commander ces titres, c’est par ici:

[/alert]